15 septembre 2014 AccueilDossiersArticulationsGenouOstéochondroses du genou

Les ostéochondroses du genou

Les ostéochondroses du genou sont des dysfonctionnements au niveau de la formation des os se trouvant dans cette articulation. Durant les premiers moments, l’affection est assez superficielle et cicatrise relativement bien. Toutefois, au fil du temps, il est possible que le sous-sol osseux soit en proie à des déformations qui peuvent produire un excès de cartilage.

Les ostéochondroses du genou sont une pathologie évolutive qui suit la croissance osseuse d'un individu. Dans les débuts de l'ostéochondrose, on note un changement de densité (irrégularité) de l'os. Après cette modification, l'os perd progressivement un fragment osseux ou cartilagineux. Au stade final de l'affection, le fragment (fragment ostéochondral) se détache complètement de l'os et devient un obstacle à la mobilité de l'articulation.

Les causes de l'ostéochondrose

L'origine de l'affection n'a pas pu être concrètement démontrée. Toutefois, différents facteurs peuvent favoriser l'apparition de l'ostéochondrose. On retrouve principalement deux types de facteurs : le facteur traumatique, le facteur vasculaire.

Le facteur traumatique

Des chocs répétés sur le genou causé par des activités professionnelles physiques (carreleur, etc.) ou sportives intensives (football, rugby, etc.) seraient à l'origine de l'affection.

Le facteur vasculaire

L'affection du genou pourrait être provoquée par un dysfonctionnement de la vascularisation sanguine des tissus osseux. Ce facteur repose en grande partie sur la croissance des os. L'ostéochondrose apparait donc entre l'enfance et la maturité (10-20 ans).

Les signes de l'ostéochondrose

Il est difficile de déceler l'ostéochondrose en raison de la manifestation de celle-ci. En effet, l'affection est, la plupart du temps, indolore. Toutefois, certains signes permettent de découvrir la présence de la pathologie. Il s'agit de difficulté de flexion de la jambe (incapacité de fléchir complètement la jambe), les gonflements au niveau du genou, la démarche du patient (boiterie), etc.

Dans certains cas, un morceau de fragment ostéochondral ou de cartilage (ostéochondrite disséquante) permet de découvrir la présence de l'affection. La méthode de palpation aide à mettre en évidence la présence d'un corps étranger dans l'articulation. Si le spécialiste ne peut toujours pas confirmer la pathologie, il peut s'aider des examens de radiographie pour avoir un diagnostic fiable. En général, la radio du genou doit permettre au médecin d'obtenir trois images : une image de face, de profil et axiale (30 °). Chez les enfants, la radiographie devra donner une image dégageant les condyles (condyles fémoraux, etc.).

Le traitement de l'affection

Les ostéochondroses se traitent de différentes façons. On peut avoir recours au traitement chirurgical ou non.

Le traitement chirurgical

Si l'affection est à ses débuts, le chirurgien peut opter pour une arthroscopie pour effectuer plusieurs perforations dans le but d'avoir une vascularisation de l'excès de cartilage ou d'os à partir de sa souche. L'ablation du fragment osseux consiste à retirer le corps étranger sans traiter la déformation du condyle.

Cela peut donc engendrer plus tard une autre affection du genou (l'arthrose). Pour éviter cette complication, le spécialiste a recours à différentes méthodes réparatrices comme la fixation de vis, la greffe de cartilage ou de chondrocytes (culture de cellules cartilagineuses).

Le traitement non chirurgical

En fonction de l'étendue de l'affection, l'option chirurgicale peut être exclue. Si la cause de l'ostéochondrose est une activité physique, il est conseillé au patient de réduire cette activité pendant une certaine période. Cette restriction peut durer plusieurs mois. Pour les enfants, il est possible que le spécialiste recommande la pose d'une genouillère pour restreindre les mouvements de flexion de ceux-ci.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Genou

Santé Doc