23 septembre 2014 AccueilDossiersArticulationsGenouAnatomie du genou

Genou : formes et structures anatomiques

Situés à mi-hauteur des membres inférieurs de l’humain, les genoux constituent les points de jonction entre cuisses et jambes. Trois os, le fémur, le tibia et la patella, se rejoignent pour former ces articulations qui supportent le poids du corps et facilitent son mouvement. Il y a donc un trio de sous-articulations au niveau de chaque genou : les fémoro-tibiales et la fémoro-patellaire. Le genou se compose d’une zone antérieure et d’une partie postérieure. La région antérieure se compose des parties molles et de la rotule, un petit os plat. La région postérieure se compose du muscle poplité, un organe intervenant dans le mouvement de flexion de l’articulation.

Au niveau du genou, différents os se retrouvent pour former l'articulation. Nous avons le fémur composé de deux condyles : le condyle latéral dont la forme est relativement plus large que celle du second condyle et le condyle médial qui est plus long que le condyle latéral, mais disposant d'une largeur plus faible. Ces deux condyles ont des orientations divergentes. L'articulation du genou se compose également du tibia disposant de deux condyles : le condyle latéral (large et arrondi) et du condyle médial (étroit et creux). A l'avant de l'articulation, on retrouve un autre élément osseux : la patella ou la rotule.

Ces différents os sont reliés entre eux par des ligaments. On distingue le ligament poplité arqué, le ligament poplité oblique, le ligament antérolatéral, le ligament croisé postérieur, le ligament croisé antérieur, le ligament collatéral tibial et le ligament collatéral fibulaire.

L'articulation du genou

Les mouvements des articulations du genou sont facilités par un lubrifiant naturel. Il s'agit du liquide synovial (liquide glaireux présent dans certaines articulations). Les mouvements de l'articulation sont influencés par l'asymétrie des surfaces articulaires du tibia et du fémur. Les appuis des condyles fémoraux sont réalisés par la surface articulaire latérale (appui effectué sous la forme d'un point) et le condyle médial (appui effectué sous la forme d'un segment). Pendant une flexion, les points d'appui sont faits sur la zone postérieure du condyle. Lors d'une extension, les points sont réalisés sur la zone antérieure du condyle.

En plus des condyles, l'arthrologie du genou est assurée par des tissus non-osseux appelés « tissus mous ». On retrouve donc une capsule articulaire (enveloppe fibreuse). Cette structure dispose d'une résistance qui varie selon la zone du genou. Elle est fine dans la partie antérieure de l'articulation et épaisse au niveau de la zone postérieure.

Le genou se compose d'un système ménisco-ligamentaire constitué de plusieurs éléments : les ménisques et les ligaments. Les ménisques ont pour rôle d'encaisser les chocs tandis que les ligaments ont pour utilité de concourir à la stabilité du genou. Pour finir, l'articulation comprend différents muscles qui permettent également de la stabiliser.

Une structure complexe et éprouvée

Malgré la robustesse du genou, son fonctionnement peut être entravé de plusieurs manières à la suite d'un traumatisme. Il est possible qu'une rupture des ligaments provoque une instabilité. Une déchirure ou fissure des cartilages peut aussi survenir. Cette pathologie se traite difficilement en raison de la faible capacité de renouvellement des tissus cartilagineux. Il est possible qu'une fissure des os de l'articulation se produise aussi après un traumatisme.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Genou

Santé Doc