23 août 2014 AccueilDossiersSanté publiqueHypertension artérielleHypertension et AVC

L’Hypertension et l’AVC : quelles rapports ?

L’hypertension artérielle est le facteur de risque le plus important des accidents vasculaires cérébraux. Elle est responsable d’environ 50 % des AVC ischémiques et elle augmente également le risque d’AVC hémorragique.

Un accident vasculaire cérébral (AVC), également appelé attaque cérébrale est la perte de fonctions cérébrales suite à une perturbation de l'approvisionnement du cerveau en sang. Cette perturbation est due soit à une ischémie (blocage du flux sanguin) ou à une hémorragie. Les dommages de l'hypertension artérielle sur les vaisseaux sanguins sont difficilement décelables et ne sont souvent diagnostiqués que très tard.

Les symptômes associés à l'hypertension incluent la fatigue, la confusion, des troubles de la vision, des douleurs thoraciques, l'insuffisance cardiaque, les saignements de nez… L'hypertension est plus fréquente chez les personnes âgées et chez les afro-antillais. Ces populations sont donc à surveiller de près, en ce qui concerne les AVC.

Les types d'AVC

Il existe deux types d'AVC.

Accident vasculaire cérébral ischémique ou AVCI

Un accident vasculaire cérébral ischémique est semblable à une crise cardiaque, sauf qu'il se déroule dans les vaisseaux sanguins du cerveau. Les caillots peuvent se former, dans les vaisseaux sanguins du cerveau, dans ceux qui mènent au cerveau, ou même dans les vaisseaux sanguins irrigant d'autres parties du corps. On parle d'accident vasculaire cérébral ischémique lorsque ces caillots bloquent le flux sanguin vers les cellules du cerveau. L'AVC ischémique peut également se produire lorsque les vaisseaux sanguins sont obturés par des dépôts de graisse et de cholestérol. Environ 80% de tous les AVC sont des AVC ischémiques.

Les AVC hémorragiques

Les accidents vasculaires hémorragiques se produisent lorsqu'un vaisseau sanguin se rompt dans le cerveau. Comme résultat, le sang s'infiltre dans les tissus du cerveau, ce qui perturbe le fonctionnement des neurones. Les causes les plus fréquentes d'un AVC hémorragique sont l'hypertension artérielle et les anévrismes, un anévrisme étant une fragilisation de la paroi des vaisseaux sanguins.

Comment l'hypertension augmente-t-il le risque d'accident vasculaire cérébral ?

La pression exercée sur les vaisseaux sanguins les fragilise et les prédispose à se rompre. L'hypertension conduit également le cœur à pomper le sang de façon plus énergique, ce qui a aussi pour effet de stresser encore plus les vaisseaux sanguin. Une fois affaiblis, les vaisseaux sanguins s'obstruent plus facilement. L'hypertension est la cause la plus importante des accidents vasculaires cérébraux ischémiques et des attaques ischémiques transitoires. Elle est aussi impliquée dans des accidents vasculaires hémorragiques, car elle peut conduire à l'éclatement des vaisseaux sanguins dans le cerveau.

La prévention des AVC par la prise en charge de l'hypertension

Le fait que les AVC soient intrinsèquement liés à l'hypertension est indéniable. La prévention de ces pathologies invalidantes et très souvent mortelle, doit donc aussi passer par la prise en charge de l'hypertension. Avant tout, il convient d'adopter une hygiène de vie très saine. La consommation de fruits et légumes en quantité et une activité physique régulière sont la clé de la prévention. La réduction de la consommation de lipides, de sel, de viandes rouges et d'alcool permettra d'arriver à des résultats notables. Il faudra également surveiller sa tension artérielle de près en procédant à des contrôles réguliers.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Hypertension artérielle

Santé publique

Maladies cardiovasculaires

Santé Doc