20 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapiePervenche de Madagascar

La pervenche de Madagascar, une plante médicinale

De la famille des Apocynacées, la pervenche de Madagascar qui est largement utilisée comme plante d’ornement, possède d’intéressantes qualités médicinales. On l’utilise ainsi depuis longtemps pour le traitement de diverses pathologies. C’est en 1759 qu’elle a été décrite pour la première fois par Carl Von Linné qui la baptise au départ « Vinca rosea ». La plante est très cultivée dans les régions tropicales et subtropicales où son grand potentiel thérapeutique est vanté.

Comme son nom l'indique, la pervenche de Madagascar est originaire de la Grande Île. Son appellation scientifique est Catharanthus roseus et il n'est pas rare de la trouver sous d'autres noms dans certaines régions. A la Réunion par exemple, on l'appelle « rose amère » tandis que les Antillais utilisent l'expression « kaka poul » pour la désigner. La pervenche est un trésor médicinal en raison de son efficacité thérapeutique.

Composants

Dans les parties aériennes de la plante, la présence de plusieurs alcaloïdes a été constatée. Ces éléments jouent un rôle très apprécié dans un contexte pharmacologique et sont principalement à la base de la renommée médicinale de la pervenche de Madagascar.

Au total, cette plante renferme 71 alcaloïdes parmi lesquels la vinblastine, la vincristine et la leurosidine. On trouve des flavonoïdes dans les feuilles de l'espèce, ainsi que des acide-phénols. Au niveau de la racine, la teneur en ajmalicine est élevée, une molécule anti-hypertensive dont l'action permet un bon fonctionnement cérébral chez la personne âgée.

Indications thérapeutiques

Les extraits de la pervenche de Madagascar sont utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise et indienne dans le but de combattre diverses pathologies dont le paludisme, l'asthme, la constipation et le diabète. Avec cette plante, il est possible de guérir de l'hypertension, de l'angine, des ecchymoses et des contusions.

Les femmes peuvent aussi l'utiliser en vue de calmer les douleurs liées aux menstrues. La pervenche de Madagascar exerce en outre une action thérapeutique intéressante contre la rétinopathie d'origine vasculaire, une pathologie se manifestant par des troubles auditifs accompagnés de vertiges.

Par ailleurs, des études scientifiques ont permis de mettre en évidence les vertus anticancéreuses de la plante. En effet, les chercheurs ont découvert que deux de ses principes actifs, la vinblastine et la vincristine en l'occurrence, ont des propriétés antimitotiques. Il est ainsi possible de les exploiter à fond pour la fabrication de médicaments contre plusieurs cancers, notamment les leucémies aiguës, la maladie de Hodgkin et les lymphomes.

Utilisations et précautions

Tout traitement à base de pervenche de Madagascar ne doit être entamé qu'après avoir consulté un professionnel. La plante étant puissante, celui-ci indiquera le dosage parfait en fonction de la pathologie à traiter. Le recours au spécialiste permettra surtout d'éviter un surdosage qui peut avoir des conséquences graves. A ce propos, on note que la pervenche de Madagascar devient un dangereux hallucinogène lorsqu'elle est ingérée abusivement.

Pour guérir l'hypertension par exemple, la plante est prise en décoction de 40 g de son élaboration en poudre dans un litre d'eau. Dans le cas du diabète et plusieurs autres problèmes de santé, le traitement consiste le plus souvent à faire une infusion. On peut également faire un gargarisme dans le cadre du traitement de l'angine.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc