30 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieMuscadier

Le muscadier, un arbre médicinal

Le Myristica fragrans ou muscadier est un arbre tropical appartenant à la famille des Myristicacées. De cette espèce est obtenue la noix de muscade qu’on utilise fréquemment en cuisine pour l’assaisonnement de plusieurs plats. Mais hormis le contexte alimentaire, cette noix peut être intégrée en médecine et traiter certaines maladies. Mais c’est plus l’huile essentielle issue de celle-ci qui est exploitée à des fins thérapeutiques. Il faut cependant se traiter avec cette plante avec précaution car elle peut s’avérer dangereuse.

On trouve fréquemment le muscadier en Asie, particulièrement en Indonésie. Cet arbre, pouvant faire jusqu'à 15 mètres, produit un fruit ovoïde dont l'albumen de la graine est appelé noix de muscade. En cuisine, on connait cette noix comme un excellent ingrédient d'assaisonnement des gratins, des viandes et de plusieurs autres plats. Celle-ci renferme toutefois plusieurs propriétés exploitées avec prudence pour le traitement de certaines maladies.

Constituants

Le muscadier possède plusieurs vertus thérapeutiques. Cette plante est en effet antiseptique, analgésique, antalgique, antiparasitaire, tonique, utérotonique, neurotonique, carminative et emménagogue, autant de propriétés dues à ses différents constituants. On y trouve par exemple dans la noix de muscade des phénylpropènes dont élémicine, safrole et surtout myristicine.

Toutefois, certains éléments donnent un caractère psychotrope à la plante. C'est le cas du safrole connue comme une substance toxique pour le foie et même cancérogène en cas de prise à des doses psychoactives. L'enveloppe de la noix de muscade, appelée aussi macis, permet d'obtenir une huile essentielle reprenant toutes les vertus de la plante.

Indications thérapeutiques

Avec l'huile essentielle obtenue de l'enveloppe de la noix de muscade, il est possible de lutter contre diverses pathologies comme une entérocolite spasmodique ou infectieuse, une atonie digestive, la diarrhée ou les parasitoses intestinales.

Hormis les problèmes digestifs, cette huile est efficace dans le traitement des rhumatismes aigus ou chroniques, des courbatures, des entorses et de l'asthénie. Des recherches ont prouvé l'efficacité de l'huile essentielle de noix de muscade dans le traitement des maux de dents et des problèmes respiratoires. On peut également l'utiliser en vue de faciliter les accouchements.

Contre indications, précautions et effets secondaires

Les produits thérapeutiques issus du muscadier, particulièrement l'huile essentielle, ne sont pas conseillés aux enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes. Leur utilisation doit se faire sous la surveillance d'un professionnel car à de fortes doses, ces produits peuvent être mortels. Il est nécessaire de se traiter prudemment avec le muscadier du fait de ses effets psychotropes dont la manifestation se caractérise par une intoxication du système nerveux central.

Le sujet subit une sédation intensive qui aboutit à une altération de la parole et une perturbation psychomotrice. Il tombera ensuite dans un sommeil profond et très long, ressemblant même à un coma. Dans certaines régions, la noix de muscade est considérée comme une dangereuse drogue et est fortement déconseillée. Les traitements aux doses normales peuvent être suivis de plusieurs effets secondaires dont des nausées, dès les premières, entrainant des vomissements et d'éventuelles diarrhées.

Chez certains sujets, les effets secondaires peuvent être particulièrement violents et se manifestent par un assèchement buccal (xérostomie), une tachycardie, une dilatation de pupilles (mydriase) ou un rougissement. Face à toutes ces réalités, il est fortement recommandé de toujours prendre la noix de muscade avec prudence, sous la supervision d'un spécialiste.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc