21 août 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieAil

L’ail, l’alicament par excellence

L’ail, de son nom scientifique Allium sativum est un légume de la famille des alliacées. Cela fait plus de 5000 ans qu’il a été découvert, cultivé et utilisé par l’homme comme aliment, remède ou moyen de protection spirituelle (surtout en Egypte). Ce légume est qualifié d’alicament car il contient de nombreux nutriments indispensables à l’organisme : substances minérales, oligo-éléments, la quasi-totalité des vitamines, l’allicine (huile essentielle) et des antibiotiques naturels.

Le développement des recherches scientifiques a permis de comprendre que l'ail est une plante d'une valeur inestimable que la nature a gracieusement offerte pour venir aisément à bout de certains troubles ou pathologies.

Bienfaits de l'ail pour la santé

Cet alicament est utile pour l'appareil digestif en luttant efficacement contre des parasites intestinaux. On le sait efficace contre les infections, et bénéfique pour la circulation sanguine. On l'utilise aussi pour soigner certaines piqûres d'insectes. Il s'avère aussi un bon aphrodisiaque.

Lutte contre les parasites intestinaux

L'ail est un vermifuge efficace contre les parasites de l'intestin ou de l'estomac que sont candida albicans et helicobacter pylori (responsable des ulcères).

Traitement des infections

L'ail contient de l'allicine, un antibiotique naturel puissant. Ainsi, l'ail permet de combattre les infections ORL telles que les otites, les maux de gorge, l'angine, les aphtes, la sinusite, le rhume ou la grippe ; et les infestions respiratoires (bronchites, pharyngites).

Prévention des maladies cardio-vasculaires

L'ail a un effet bénéfique pour le cœur. La consommation d'ail protège des maladies cardio-vasculaires. Tout d'abord, l'ail fait baisser considérablement le taux de cholestérol, de lipides dans le sang et régularise la tension artérielle. De plus, l'ail permet de réguler le taux de sucre. Ce qui a pour effet d'améliorer la circulation sanguine et de protéger le cœur contre les accidents cardio-vasculaires.

Contre les morsures d'animaux et les piqûres d'insectes

L'ail a toujours été utilisé pour la prise en charge des morsures d'animaux (chiens enragés, serpents) et piqûres d'insectes en usage interne ou externe.

Propriétés aphrodisiaques

Ce légume stimule la libido, donne de la vigueur à l'organe génital masculin. Il permet ainsi de renforcer la vie du couple. En outre, l'ail stimule la production du sperme ; ce qui peut aider à régler certains problèmes de stérilité masculine.

Rôle dans la prévention des tumeurs et des cancers

De nombreuses études épidémiologiques ont montré que la forte consommation de d'ail permettait de prévenir le développement des cancers colorectaux et gastriques. Et selon ces études, la consommation de 18 g d'ail cru et cuit par semaine réduit de 30 % le risque d'apparition du cancer colorectal et d'environ 50 % celui du cancer de l'estomac.

Modes et précautions d'emploi

Au contact de la chaleur, certains éléments de l'ail sont détruits. C'est pourquoi, il est recommandé de le consommer cru afin de bénéficier de toutes ses propriétés stimulantes, préventives et curatives. Mais on peut faire cuire l'ail en prenant soin de l'ajouter vers la fin de la cuisson afin de préserver la qualité de ses composants.

Malgré ses nombreux bienfaits, il convient cependant de faire noter qu'un excès de consommation d'ail peut conduire à des diarrhées. En pareille situation, l'arrêt de la consommation permet d'interrompre la diarrhée. Parfois, il suffit simplement de procéder soit à la réduction de la quantité d'ail ou de l'ajouter à la préparation des repas pour éviter cet effet secondaire.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc