20 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieSpiruline

La santé par la spiruline, l’algue bleue

Les scientifiques ont constaté dans la spiruline une forte concentration de nutriments indispensables à l’organisme. Ce qui fait dire que la consommation de cette algue bleue peut garantir une bonne santé. Près de 1500 espèces ont été identifiées. Toutefois, seulement 36 sont comestibles et renferment plusieurs nutriments essentiels à une bonne santé. Mais c’est l’espèce Spirulina platensis qu’on retrouve fréquemment sur le marché.

La consommation de la spiruline est bonne pour la santé car plusieurs nutriments sont présents dans cette algue. En Afrique, des peuples du Sahara apprécient le « dihé », une plante qui a toutes les caractéristiques de la spiruline et qui assure la survie en cas de pénurie alimentaire. Aussi toujours chez ces peuples, on recommandait aux femmes enceintes d'en manger afin d'emmagasiner le plein de nutriments.

Dans les pays industrialisés, c'est pendant les années 1970 que les valeurs nutritionnelles de cette algue ont été affirmées. Et depuis, on la considère comme un « superaliment » dont la consommation est indiquée afin d'éviter les pathologies.

Composition de la spiruline

Si la spiruline est considérée comme un « superaliment », c'est parce que cette algue est un véritable concentré de nutriments. Sa teneur en protéines est de 55% à 70%, des protéines jugées de bonne qualité. Dans la spiruline, on trouve une variété de caroténoïdes dont bêta-carotène, lutéine, cryptoxanthine et zéaxanthine.

L'algue bleue est également riche en fer et en acide gamma-linolénique, un acide gras insaturé qui appartient à la famille des oméga-6. En outre, il a été mis en évidence la présence remarquable de phycocyanine dans la spiruline, un pigment bleu naturel qui peut être utilisé comme colorant alimentaire et dont l'effet antioxydant est appréciable. Par ailleurs, plusieurs minéraux sont rassemblés dans la spiruline.

Impact positif de la spiruline sur la santé

La forte concentration en nutriments de la spiruline a suffit à lui attribuer plusieurs vertus thérapeutiques. Toutefois, des études scientifiques sérieuses doivent être menées pour prouver toutes les allégations de santé liées à cette algue. Il est dit par exemple que la spiruline est idéale pour mincir, une affirmation qui n'est cependant pas prouvée. Aussi, on avance qu'elle agit contre le cholestérol et le diabète. A ce sujet, il faut indiquer que les études menées ont concerné un petit échantillon. Ce serait ainsi risqué de se baser sur celles-ci pour faire de telles allégations.

D'autres travaux doivent donc être réalisés afin que les choses soient plus claires sur la capacité de la spiruline à faire baisser le taux de cholestérol. Par contre, elle est capable de lutter contre la malnutrition du fait de sa richesse en nutriments. La spiruline est ainsi utilisée dans ce sens dans plusieurs pays.

Mais 5 experts de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) ont mené une étude et semblent ne pas être tous d'accord sur l'effet de l'algue bleue sur la malnutrition. Des travaux sur cette question sont en cours afin qu'on en ait le cœur net. Enfin, il est dit que la spiruline est immunostimulante. Sur ce point, les essais menés pour en avoir la certitude ont été faits sur les animaux et sont positifs. La démonstration sur les hommes est attendue.

Consommation et précaution

Avant de consommer la spiruline, il faut au préalable la sécher. Mais on peut s'orienter vers ses élaborations en poudre disponible sur le marché et qu'il est possible d'ajouter dans les aliments ou dans les boissons. Des gélules et des comprimés de spiruline sont aussi proposés dans le commerce. Il importe toutefois de faire très attention car certains produits ne sont pas fabriqués avec de la spiruline à l'état pur.

De plus, des métaux lourds peuvent s'accumuler dans l'algue si sa zone d'origine est polluée. C'est pourquoi il est préférable de passer par un spécialiste avant d'acheter de la spiruline. La consommation de l'algue n'est pas permise aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. Aussi, les personnes souffrant de goutte ou de phénylcétonurie doivent l'éviter.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc