4 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieCanneberge et calculs urinaires

La canneberge, pour lutter contre les calculs urinaires

On parle d’infection urinaire ou cystite lorsque des bactéries apparaissent dans l’urine. Des douleurs ou des sensations de brûlures sont ressenties au niveau de la vessie lorsque l’infection se manifeste. Cette pathologie touche aussi bien les hommes que les femmes, avec toutefois une fréquence plus importante chez la gent féminine. Les scientifiques ont mené des études sur la prévention et le traitement des infections urinaires. Ces investigations confirment l’intérêt de la canneberge contre ce type de pathologie.

Parfois désignée par son nom américain « Cranberry », la canneberge est un fruit dont la consommation est recommandée contre les infections urinaires. En buvant son jus pendant une période de 12 mois, il est possible de réduire significativement l'incidence des infections urinaires, particulièrement chez la femme. Aussi, le taux de récidive est en diminution de 35 % sur 1 an après une consommation régulière du fruit.

Il faut cependant indiquer que même si l'efficacité de la canneberge est particulièrement satisfaisante chez les jeunes femmes, des études plus poussées doivent être menées pour se faire une idée claire de son impact thérapeutique chez les personnes âgées et les enfants.

Les éléments constitutifs de la canneberge

Dans le fruit, on trouve des éléments agissant comme des agents antibactériens. Il s'agit de la proanthocyanidine (un composé polyphénolique) et l'acide quinique dont les actions contre la bactérie E.coli ont été scientifiquement prouvées. Il est bon de savoir que cette bactérie est à la base de près de 95% des cas d'infections urinaires. Lorsque le jus de canneberge est consommé, ces deux éléments s'activent au niveau des parois de la vessie et empêchent les bactéries de s'y loger.

La dose journalière conseillée

La prévention et le traitement des infections urinaires par la canneberge ne peuvent se faire convenablement qu'après la consommation du jus de ce fruit en respectant le dosage approprié.

Ce jus est mélangé à d'autres ingrédients dans le cadre de l'élaboration des cocktails. En consommant le fruit de cette manière, il faudra boire entre 250 ml à 500 ml par jour de la boisson proposée. En ce moment, la part de jus de canneberge dans le cocktail est comprise entre 26 % et 33 %. Par contre si le jus pur du fruit est consommé, le dosage journalier doit être compris entre 80 ml et 160 ml.

En respectant cette quantité, l'organisme sera pourvu de 118 mg de proanthocyanidine, la dose optimale pour luter contre les épisodes d'infections urinaires.

Efficacité de la canneberge sur les infections urinaires

Les sujets vulnérables aux cystites souhaitant s'en prévenir par la consommation de la canneberge doivent consommer le fruit régulièrement. Après 3 mois, ils parviendront à réduire de 75 % le nombre d'infections urinaires potentielles. En poursuivant la consommation du fruit sur 6 mois, c'est un pourcentage de réduction de risque de près de 93 % qui sera obtenu.

L'intérêt particulier de la canneberge est qu'il est possible de boire son jus sur une longue période, sans avoir à craindre des effets indésirables. Pour des résultats plus satisfaisants, la consommation du fruit peut être accompagnée de prises d'antibiotiques, notamment dans le cadre d'un traitement de cystite. Les conseils d'un professionnel de santé est toutefois nécessaire dans ce cas afin que le dosage parfait « jus de canneberge-antibiotiques » soit trouvé.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc