30 novembre 2014 AccueilMédecineMédecine doucePhytothérapieRadis noir

Les vertus médicinales du radis noir

Plante de la famille des Brassicacées, le radis noir possède plusieurs vertus médicinales longtemps connues et exploitées par certains peuples. Depuis des millénaires, les Romains extrayaient son huile et s’en enduisaient en vue de traiter les affections de la peau. Les Chinois consommaient plus la plante dans le but de mettre fin à leurs soucis digestifs. Le radis noir serait originaire d’Asie du sud et proviendrait de la ravenelle, une plante appartenant aussi à la famille des Brassicacées. En phytothérapie, c’est surtout sa racine qui est utilisée pour la fabrication des produits médicinaux.

Dans le radis noir, on trouve une huile essentielle sulfurée, du potassium, de la vitamine C, des glucosinolates, de la raphanine, des isothiocyanates et plusieurs autres substances à la base de ses vertus thérapeutiques. Par exemple, la raphanine lui confère des propriétés antiseptiques et antibactériennes tandis que les isothiocyanates sont à la base de ses effets anticarcinogènes. Les bienfaits du radis noir sur l'organisme sont nombreux et prouvés par des recherches scientifiques.

Actions thérapeutiques

Le radis noir peut faire disparaître les ballonnements et plusieurs autres troubles gastro-intestinaux comme les douleurs abdominales, les digestions difficiles et la constipation. Il s'agit en outre d'une plante indiquée contre les troubles hépatiques et les affections cutanées telles que les érythèmes.

Avec les racines du radis noir, il est possible de venir à bout de certaines pathologies respiratoires. Toutefois pour cette indication, il faudrait les sécher d'abord avant de les utiliser. Le radis noir peut être absorbé dans le cadre d'une cure de détoxification, en étant associé au pissenlit ou au sureau. Il s'agit en effet d'une plante facilitant l'élimination des toxines. Et puis c'est un bon stimulant de l'appétit avec lequel on peut par ailleurs s'assurer une digestion correcte.

Utilisations

Dans un contexte thérapeutique, on utilise le jus de la racine du radis noir, à part des cas particuliers (comme dans le cadre des traitements des maladies respiratoires) où celle-ci est séchée. Autrefois, on buvait même directement ce jus afin de traiter les affections du système digestif ainsi que les douleurs ressenties au foie. Mais aujourd'hui, ce liquide est proposé dans le commerce en gélules de poudre totale ou en ampoules buvables. La dose de jus à respecter est généralement de 15 ml, 2 fois par jour.

Il ne faut pas aller au-delà de 100 ml par jour, même si les douleurs ressenties sont intenses. En outre, un traitement au radis noir se limite très souvent à 4 semaines. Les extraits de radis noir contiennent parfois d'autres plantes comme le boldo, le chardon-marie et l'artichaut.

Contre-indications et effets indésirables

La consommation du radis noir est déconseillée en cas d'obstruction des voies biliaires. En outre, il est fortement défendu de l'utiliser si on souffre d'ulcère d'estomac ou des maladies apparaissant au niveau de la thyroïde. De nombreux effets indésirables peuvent apparaître pendant un traitement au radis noir. Les plus fréquents sont des aigreurs et brûlures d'estomac, des troubles gastro-intestinaux et des réactions cutanées.

Lorsque ces effets indésirables surviennent, la première chose à faire est de diminuer la dose journalière du produit pris. Et si après cette réduction de dosage les réactions sont toujours présentes, le médecin pourrait proposer de mettre fin au traitement et d'en proposer un autre. Si les effets indésirables sont des troubles digestifs, le jus de radis noir peut être pris en étant accompagné d'une huile végétale.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Phytothérapie

Médecine douce

Santé Doc