29 juin 2014 AccueilMaladiesDermatosesVerrues

Traiter les verrues avec succès

Les verrues sont des tumeurs cutanées bénignes (non cancéreuses) dues à l’infection de la peau par un virus, le papillomavirus humain (HPV). Il s’agit d’un virus de la famille des papillomavirus, famille qui regroupe une cinquantaine d’espèces. Les verrues des mains touchent plus souvent les professionnels exposés aux microtraumatismes de la peau (bouchers, charcutiers, poissonniers, employés des abattoirs, vétérinaires).

Les verrues se manifestent par de faibles excroissances au niveau de la peau. La plupart d'entre elles disparaissent spontanément en quelques mois, mais certaines peuvent persister des années.

Description et symptômes

Il existe plusieurs types de verrues.

  • Les verrues communes ou verrues vulgaires (dues aux HPV 2 et 4) se présentent souvent sous une forme arrondie et rugueuse. Elles se localisent généralement sur les doigts et le dos de la main et sont parfois très douloureuses. Elles peuvent conduire à une déformation ou au décollement des ongles.
  • Les verrues planes (dues aux HPV 3, 10 et 28) se caractérisent par de petites bosses, dont le sommet est plat. Elles siègent principalement sur le visage et le dos des mains.
  • Les verrues plantaires (due à HPV 1 et 2), comme leur nom l'indique, se forment sur la plante des pieds. Elles sont douloureuses pendant la marche.

Mode de transmission

La verrue est une pathologie contagieuse. En effet, les virus à l'origine de ce mal peuvent se transmettent de deux manières différentes. Tout d'abord, la transmission ou contamination peut être directe : il s'agit de l'hypothèse d'auto-contamination dans laquelle la verrue se propage sur le corps d'une personne affectée par le fait qu'elle se gratte.

De même, l'individu affecté peut infecter une autre personne par un contact direct. Ensuite, il y a la transmission indirecte qui se réalise au contact de surfaces contaminées. Ce mode de transmission a souvent lieu dans les salles de sport, les douches collectives ou la piscine. Les verrues plantaires surviennent plus facilement après une baignade dans une eau chauffée, qui ramollit la couche de corne des pieds.

Traitement et prévention

Il existe plusieurs types de traitement pour éradiquer la verrue, même si cette affection cutanée peut parfois disparaitre d'elle-même en quelques mois.

  • Traitements chimiques : certains produits pharmaceutiques à base de kératolytiques (la vaseline salicylée ou la pommade cochon) sont couramment utilisés pour soigner les verrues. Mais, Il est recommandé de protéger la peau avoisinante avec un sparadrap pour éviter tout dommage.
  • Traitements physiques : le traitement physique de référence est la cryothérapie à base d'azote liquide à (-196 °C). La cryothérapie qui permet une gelure de la verrue et son décollement, se réalise par application au coton ou par pulvérisation sur la lésion. Elle est généralement employée pour traiter la verrue plantaire. Des résultats satisfaisants ont été constatés par le recours au traitement à l'électrocoagulation au bistouri électrique, ou au traitement au laser CO2 sous anesthésie.
  • Traitements par médecines douces : de nombreuses personnes ont pu se débarrasser des verrues par le recours à des magnétiseurs, des homéopathes et des phytothérapeutes.

Au titre des mesures préventives, il est conseillé d'éviter les contacts prolongés et répétés avec une personne affectée pour limiter l'apparition de la verrue. Ensuite, étant donné que le virus responsable des verrues vit habituellement les zones humides, les dermatologues recommandent de bien se sécher les pieds en sortant de la douche ou de la piscine.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.