7 juillet 2014 AccueilMaladiesDermatosesDermatite atopique
Dermatite atopique

Sections de l'article

  1. Causes
  2. Symptômes
  3. Traitement

La dermatite atopique, la reconnaître pour mieux la soigner

Une dermatite atopique ou eczéma atopique est une maladie de la peau qui désigne une prédisposition héréditaire à développer une allergie. C’est une dermatose inflammatoire chronique généralement infantile. Elle peut élargir son spectre de propagation en touchant aussi bien les adolescents que les adultes.

Cette affection est caractérisée par un érythème prurigineux et une déshydratation poussée de la peau. Elle s'accompagne une infection liée au régime alimentaire ou d'autres infections comme la rhinite ou l'asthme. Le traitement induit la diminution des symptômes.

Causes

La première cause de la dermatite atopique est une prédisposition d'ordre génétique. Le plus souvent, les patients atteints ont l'un des parents ou les deux, qui ont les gènes de la pathologie.

Cependant, il est probable que des facteurs environnementaux puissent jouer un rôle important dans le développement de l'affection. Ces facteurs sont relèvent généralement de la pollution. Il s'agit entre autres de l'exposition accrue au tabac et aux pollutions urbaines et industrielles.

Il importe de relever des impacts extérieurs, tels que le climat, le manque ou l'excès d'hygiène (lavage excessif de la peau, habitats isolés et mal ventilés, favorisant le développement des acariens, présence exagérée d'animaux domestiques ...).

La perte de la stimulation du système immunitaire due à une phase précoce de développement, peut aussi contribuer à la cause de l'affection.

Les facteurs alimentaires tels que les allergies peuvent être aussi une cause de la pathologie. Les produits cosmétiques ou les vêtements en polyester et autres peuvent contribuer à aggraver l'affection.

Symptômes

Les symptômes caractéristiques de la maladie sont la sécheresse cutanée ou xérose (liée à l'altération de l'épiderme) et les lésions inflammatoires. Ces lésions inflammatoires sont caractérisées par des éruptions d'érythèmes papuleux et prurigineux associées à des vésicules squameuses.

Chez les nourrissons, ces lésions apparaissent à partir de trois mois sur les joues, les membres ou au niveau du cuir chevelu. Ces lésions sont accompagnées d'un trouble de sommeil. Chez l'adulte ou l'adolescent, les lésions sont localisées surtout au niveau des plis de flexion des membres.

La présence de certaines anomalies comme une hyperréactivité bronchique ou nasale sont aussi décelées. Ainsi la peau d'un malade en contact avec les allergènes réagit par poussées évolutives en présentant les signes cliniques comme une dermatose prurigineuse, une éruption d'érythèmes papuleux associés de vésicules squameuses et une sécheresse accrue de la peau.

Traitement

Le traitement de la dermatite atopique est appliqué aux différents symptômes de l'affection, mais il est surtout préventif. Pour la réduction de l'inflammation et des prurits lors d'une poussée de dermite atopique, une application de dermocorticoïde et une utilisation éventuelle des antihistaminiques en complément est préconisée.

Ce traitement permet de soulager le patient et d'éviter la surinfection de la peau. Des cures thermales sont également recommandées.

Pour les cas graves, un traitement antibiotique, une application d'antiseptiques et une utilisation d'antiviraux peuvent alléger la crise. L'utilisation d'émollient après une toilette et de crèmes hydratantes hypoallergéniques permet d'hydrater la peau et de prévenir la xérose. Il est conseillé d'éviter toute substance irritante comme les savons, qui aggravent la sécheresse de la peau.

A titre préventif, une exploration allergologique est entreprise dans le but de déterminer des facteurs alimentaires ou environnementaux, qui contribuent à déclencher ou aggraver les crises.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.