13 juillet 2014 AccueilMaladiesDermatosesPoïkilodermie

La poïkilodermie

La Poïkilodermie est une affection cutanée, qui associe une atrophie de l’épiderme, une dyschromie et des télangiectasies. Il existe deux formes de Poïkilodermie : la poïkilodermie congénitale et la poïkilodermie acquis. La Poïkilodermie congénitale est une affection rare, qui touche la tranche infantile. Elle est héréditaire et sa transmission est autosomique récessive avec une apparition néonatale ou dans la petite enfance. C’est une maladie qui prédispose à un cancer de la peau. La poïkilodermie acquise est se manifeste par un groupe hétéroclite de dermatoses.

Cette affection cutanée, très souvent bénigne, se développe de manière progressive. Elle touche généralement toute personne exposée aux rayons solaires ou aux ultraviolets de manière répétée et prolongée. Les personnes ayant une peau claire et les femmes qui tendent vers la ménopause sont généralement les plus exposées.

Causes de la Poïkilodermie

La Poïkilodermie, qu'elle soit acquise ou congénitale, a une prévalence mal définie. Dans la poïkilodermie congénitale, le syndrome est génétique et héréditaire. On soupçonne un gène (gène FAM111B) comme étant la cause de la maladie. Ce gène peut être responsable du désordre causé par le développement pathologique et est transmis selon un mode autosomique récessif.

Cependant, dans la poïkilodermie acquise, des facteurs extérieurs peuvent être des déclencheurs de la pathologie. Ces facteurs jouent un rôle important dans le développement de la maladie. Il s'agit notamment d'une exposition au soleil, des produits cosmétiques, des eaux de toilette et des rayonnements UV.

Symptômes de la poïkilodermie

Les symptômes sont spécifiques à chaque type de poïkilodermie.

La poïkilodermie congénitale est une génodermatose. A la naissance la peau est normale, mais l'affection se manifeste par une sclérodermie de la face et s'étend par une manifestation palmaire et plantaire. Les lésions peuvent également toucher les fesses. C'est une maladie néonatale qui peut débuter entre 3 entre 6 mois environ après la naissance.

Cette maladie peut également être liée à un retard de croissance prénatal ou postnatal. Le patient peut présenter des troubles oculaires, des anomalies squelettiques et un vieillissement précoce de la peau. La peau présente alors une atrophie accompagnée d'une pigmentation particulière formée d'érythèmes télangiectasique douloureux de couleur blanc nacré en certains endroits et rosée à d'autres endroits, donnant un aspect bigarré à la peau.

La Poïkilodermie acquise se caractérise par un érythème télangiectasique. Les lésions érythémateuses ont à leur centre une zone de peau atrophiée de couleur blanchâtre ou pigmentée par endroits. Ces lésions sont localisées souvent au niveau du visage, du cou et peuvent s'étendre également vers la partie supérieure de la poitrine. Les zones de la peau infectées en cas d'une exposition prolongée aux rayons solaires connaissent un vieillissement précoce.

Traitement de la poïkilodermie

Le traitement de la poïkilodermie consiste généralement en l'utilisation de rétinoïdes. Ce sont des dérivés de la vitamine A, qui aident à favoriser la croissance de nouvelles cellules et à éclaircir les zones de décoloration.

Un traitement à base d'hydroquinone peut être recommandé pour l'éclaircissement de la peau. Une application de médicaments topiques pour les lésions est aussi préconisée. Dans certains cas un traitement au laser peut aider à améliorer l'apparence de la peau. Il est aussi conseillé une protection écran total (éviter tous rayons solaires ou ultra violet).

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.