19 juillet 2014 AccueilMaladiesDermatosesAngiodermite

Soigner l’angiodermite, l’ulcère des jambes

L’angiodermite est un ulcère qui affecte les membres inférieurs (jambes). Cette maladie de peau se manifeste surtout chez les personnes du troisième âge (au-delà de 60-65 ans) et en particulier chez les femmes. Cette pathologie est généralement due à l’hypertension artérielle ou au diabète. L’angiodermite peut se guérir grâce à deux types de traitements : le traitement local avec l’usage d’antiseptiques et le traitement chirurgical.

L'angiodermite se présente sous diverses formes :

  • L'Angiodermite nécrotique (AN) ou ulcère de Martorell survient en général chez des malades ayant souffert d'hypertension artérielle sur une longue période. L'AN est caractérisée par un ulcère superficiel lentement extensif nécrotique (fait de plaques noires) et violacées extrêmement douloureux.
  • L'angiodermite purpurique et pigmentée est une forme d'ulcère de jambes qui se caractérise par l'apparition de pigments survenant des deux côtés et de manière symétrique de la partie inférieure des jambes.

Elle s'accompagne d'un purpura (lésion avec de petites taches rouge vifs ou bleuâtres qui, en évoluant, deviennent brunâtres ou jaunâtres).

L'angiodermite se guérit mais les récidives se produisent souvent.

Symptômes et typologie de l'angiodermite

L'angiodermite se caractérise par l'apparition de plaques colorées (ocres ou brunâtres) plus ou moins étendues sur la peau. Elle peut s'accompagner d'atrophie et de surinfection bactérienne. Il faut signaler que les personnes souffrant de cette dermatose sont, le plus souvent, hypertendues et accablées par des douleurs violentes et permanentes.

Causes de l'angiodermite

L'angiodermite est principalement due à une insuffisance circulatoire veineuse (la majorité des cas), artérielle ou une origine mixte (à la fois artérielle et veineuse) au niveau des membres inférieurs. L'angiodermite purpurique et pigmentée est due à une hypertension veineuse alors que la forme nécrotique est due à l'artériolosclérose, provoquée par le diabète.

En présence, d'un ulcère de jambe, les dermatologues recommandent un certain nombre d'examens pour faire le point sur la maladie artérielle. D'abord, l'échographie-Doppler va montrer le stade et le type de lésions. Ensuite, l'artériographie sert à dépister les plaques athéromateuses susceptibles d'emboliser et dont le résultat est indispensable à la prise d'une décision opératoire. Enfin, la mesure de la PO2 transcutanée permet de déterminer le taux d'oxygénation de la peau afin de décider une éventuelle amputation.

Prévention et traitement de l'angiodermite

La mesure essentielle à adopter pour prévenir l'angiodermite est d'éviter les complications du diabète et de l'hypertension artérielle. En outre, les dermatologues recommandent, à titre préventif, le port de chaussures adaptées et la vaccination contre le tétanos.

Le traitement de l'angiodermite présente des difficultés car il s'agit de plaies plus ou moins profondes dont la cicatrisation s'étale sur une longue période. Dans bien des cas, cette pathologie requiert l'hospitalisation du malade.

Le traitement local vise, par l'emploi d'antiseptiques, à faire tomber les plaques, à désinfecter et à favoriser la reconstitution de l'épiderme. Avant le traitement local, l'administration d'antalgiques est requise, car ledit traitement est très douloureux. Pour garantir l'efficacité des soins, l'arrêt d'un éventuel tabagisme est nécessaire. Un traitement antibiotique ou anticoagulant est souvent requis en cas de surinfection.

En cas de complication, les spécialistes recommandent une prise en charge chirurgicale. Il s'agit de procéder à une résection de la lésion et à une greffe sous anesthésie générale.

Messages

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.