28 juin 2014 AccueilMaladiesDermatosesVaricelle

La varicelle, une dermatose bénigne contagieuse

La varicelle est une affection bénigne, dans la plupart des cas, mais hautement contagieuse. Elle est causée par le même virus que celui du zona. Sa manifestation la plus caractéristique est l’apparition de pustules sur le corps. Elle affecte, en général, les enfants, mais elle également toucher les adultes. Dans de rares cas, elle peut conduire à des complications graves. La lutte contre cette maladie est essentiellement préventive.

La varicelle est une maladie très contagieuse, qui est causée par une primo-infection du virus varicelle-zona (VZV). Ce virus de la famille des Herpesviridae, touche essentiellement les enfants dans les zones tempérées, tandis qu'elle peut affecter les adultes dans les régions tropicales et subtropicales. La varicelle touche, dans 90% des cas, des enfants dont l'âge est compris entre 1 et 15 ans. Le signe le plus manifeste est une éruption cutanée de vésicules sur le corps et sur le visage.

Symptômes de la varicelle

Les symptômes précurseurs chez l'adulte et l'adolescent sont la perte d'appétit, des migraines et des douleurs dans les muscles. Viennent ensuite des lésions buccales et les éruptions cutanées caractéristiques de la varicelle. Ces signes sont associés à une légère fièvre (38°C) et à un malaise.

Chez les enfants en bas âge, la maladie n'a pas de signes précurseurs. Les signes annonciateurs sont l'apparition de boutons ou de vésicules dans la cavité buccale. Les vésicules de la varicelle apparaissent d'abord sous la forme de petits points rouges sur le visage, dans le cuir chevelu, sur les avant-bras, les jambes et le torse. Au bout de 10 à 12 heures, ces tâches deviennent de petits boutons, puis des pustules.

La varicelle est en général une maladie bénigne chez l'enfant. Elle peut être cependant sérieuse chez l'adulte et évoluer vers des complications graves dont la pneumonie, le syndrome de Rey et l'ataxie cérébelleuse aiguë. Chez l'adulte, les éruptions cutanées sont plus étendues et la fièvre est prolongée. Les femmes enceintes non immunisées et les personnes souffrant de déficiences immunitaires sont susceptibles de développer de nombreuses complications.

Traitement de la varicelle

Le traitement consiste à traiter les symptômes car il n'existe pas de remède contre le virus. Certaines substances comme le paracétamol et l'acyclovir permettent de réduire l'incidence des symptômes. L'aspirine est à proscrire, en raison du risque de développer le syndrome de Rey. Comme mesure de prévention, les personnes atteintes de varicelle sont astreinte à rester à la maison. Les malades sont invités à se couper les ongles et à porter des gants en vue de limiter la propagation de la maladie dans leur entourage.

La guérison intervient d'elle-même au bout d'une période allant de sept à seize jours. Cependant les malades doivent être attentifs à leur hygiène corporelle en vue d'éviter l'infection des pustules par d'autres agents pathogènes. Il existe des préparations à base d'oxyde de zinc dont le but est de prévenir les infections. Avant de les appliquer sur le corps, il convient de nettoyer les pustules avec de l'eau tiède. Il faut à tout prix éviter de gratter les pustules au risque d'apparition de cicatrices indélébiles.
La lutte préventive consiste en l'isolation des malades et en la vaccination.

La contamination intervient par contact avec les gouttelettes qui suintent des narines des malades ou par un contact direct avec les vésicules. Les malades restent contagieux 3 jours avant l'apparition des vésicules et 3 à 4 jours après cette apparition. Un vaccin contre la varicelle existe. Il a été développé par Michiaki Takahashi. Son efficacité est, cependant, sujette à de nombreux débats.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.