17 juillet 2014 AccueilMaladiesDermatosesPanniculite

La panniculite

La panniculite est une dermatose stérile ou purulente caractérisée par un état fébrile et l’apparition de nodules liquéfiants. Elle est souvent associée à des maladies comme la lipo-atrophie ou lipo-dystrophie. Le traitement repose sur la prise en charge des symptômes et des causes sous-jacentes.

La panniculite est ensemble de maladies caractérisées par une inflammation du tissu adipeux sous-cutané. La panniculite ou panniculus adiposus peut être une manifestation cutanée ou viscérale d'un ensemble de processus pathologiques sous-jacents différents.

Les formes de la maladie

On dénote quatre principales formes de panniculites :

  • la panniculite nodulaire systémique ou maladie de Weber-Christian, qui est une panniculite lobulaire sans vasculite dont les causes sont traumatiques, infectieuses, pancréatique, liée à un problème néonatal ou à des maladies du tissu conjonctif.
  • la panniculite nodulaire ou phénomène de Lucio, qui correspond à un érythème induré ou à un érythème noueux lépreux.
  • la panniculite septale, la panniculite la plus fréquente dont les causes sont induites par un érythème noueux, une sclérodermie une morphée profonde ou une fascite à éosinophiles.
  • panniculite septale à vascularite, qui est une panniculite caractérisée par l'apparition de vaisseaux sanguins migratoire.

Symptômes de la panniculite

La panniculite se manifeste par une tension anormale de la peau avec l'apparition sous la peau de tuméfactions roses ou jaunâtres. Ce sont des nodules généralement chauds et sensibles. Ces nodules sont profonds et localisés le plus souvent sur les membres inférieurs. Mais le siège de ces lésions peut varier en fonction de la cause. Ces lésions peuvent laisser des cicatrices définitives. Le malade a une perte de poids accompagnée d'une fatigue générale.

La maladie de Weber-Christian qui est une forme particulière de panniculite peut souvent être liée à une maladie pancréatique (pancréatite, cancer, etc.) ou, plus rarement, à un déficit en une enzyme, l'alpha-1-antitrypsine. Ce déficit induit une nécrose du tissu graisseux hypodermique, appelée cyto-stéato-nécrose. Celle-ci se traduit par des tuméfactions rouges, souvent assez douloureuses et associées généralement à une fistule. De cette fistule suinte de la graisse liquéfiée.

Les symptômes de certaines infections peuvent accompagner la panniculite comme dans l'érythème noueux où on a l'arthralgie, la fièvre, un malaise général, des céphalées, des vomissements, la diarrhée, les douleurs abdominales ou la toux. Dans le cas d'un déficit en alpha 1-antitrypsine, on observe de la fièvre et une embolie pulmonaire. Dans le cas d'une panniculite d'origine pancréatique on a des symptômes comme la fièvre, les douleurs abdominales, l'arthrite et une inflammation pulmonaire.

Traitement de la panniculite

Le traitement de la panniculite consiste en la prise en charge des symptômes et au traitement des causes sous-jacentes. Ainsi les douleurs articulaires et des nodules douloureux de la peau peuvent être soulagés par des analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l'ibuprofène. Une solution d'iodure de potassium peut aider à soulager les symptômes L'inflammation peut parfois être traitée avec des comprimés ou des injections et des crèmes à base de stéroïdes.

Si l'affection est grave ou que les traitements ci-dessus ne fonctionnent pas, on envisager l'ablation chirurgicale des parties nécrosées de la peau. Au cas où la panniculite est due à une infection bactérienne, une prescription d'antibiotiques est nécessaire. L'antibiotique le plus couramment utilisé est la tétracycline.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.