13 juillet 2014 AccueilMaladiesDermatosesParaphilie

La paraphilie, une recherche atypique du plaisir sexuel

La paraphilie est un trouble mental caractérisé par un comportement sexuel anormal qui se manifeste par une préférence ou une obsession pour des pratiques sexuelles inhabituelles. C’est un comportement sexuel atypique et extrême, initié en vue d’obtenir une gratification ou du plaisir à travers des pratiques sexuelles déviantes (bestialité, fétichisme, etc.) ou une sexualité impliquant des composantes non-sexuelles (animaux, sous-vêtement, etc.). Le sujet affecté par la paraphilie recherche ainsi la satisfaction sexuelle par des moyens inhabituels.

La paraphilie est une terminologie qui englobe une grande variété de pratiques sexuelles atypiques. Les expressions ‘'déviance sexuelle'' et ‘' perversion sexuelle'' sont désormais remplacées par le terme ‘'paraphilie''. Ce trouble sexuel qui prévaut pendant une période de temps d'une durée minimum de 6 mois, est susceptible de générer une détresse sociale ou d'altérer le fonctionnement social, professionnel du sujet. A bien des égards, cette sexualité atypique ou marginale à prédominance masculine peut s'inscrire dans un registre illégal et criminel.

Les différents types de paraphilies

Il existe une grande variété de paraphilies. Certaines sont caractérisées par un objet sexuel inhabituel. La recherche de la satisfaction sexuelle peut ainsi impliquer les animaux (zoophilie), les corps morts (nécrophilie), les matières fécales (coprophilie), les petits insectes (formicophilie), l'urine (urophilie), les cheveux ou les poils (tricophilie).

D'autres paraphilies ont pour trait distinctif une façon inhabituelle d'atteindre la jouissance, à travers la souffrance, l'humiliation d'autrui ou du partenaire (sadisme), l'exposition de ses organes génitaux (exhibitionnisme), le port de vêtements ou de sous-vêtements féminins (travestisme), le fait de toucher ou de se frotter contre une personne non-consentante (frotteurisme).

Les symptômes de la paraphilie

Le tableau clinique de la paraphilie est dominé par les pulsions et comportements sexuels inappropriés, une résistance réduite ou inexistante en présence des désirs sexuels. Les impulsions sexuelles sont intenses et ont un caractère répétitif avec des comportements visant généralement la jouissance sexuelle en dehors du coït par pénétration vaginale.

La gratification sexuelle ou l'excitation sexuelle est ainsi recherchée en impliquant des personnes non-consentantes, à travers des objets inanimés, non humains ou par le biais de l'humiliation de soi ou du partenaire.

L'objet sexuel privilégié ou exclusif est inhabituel, voire insolite (animal, cadavre humain, enfant prépubère …). La paraphilie peut se manifester aussi par la quête du plaisir sexuel, en dehors de l'acte sexuel mais à travers la vue ou le plaisir visuel (voyeurisme), le toucher (frotteurisme), l'odorat (olfactophilie).

Causes de la paraphilie

Il n'existe encore de théories cohérentes susceptibles d'expliquer les causes de la paraphilie. Toutefois, la paraphilie peut être symptomatique d'une pathologie mentale (schizophrénie), d'une déficience intellectuelle chez des sujets mentalement immatures ou d'une régression infantile. Dans certains cas, les hormones sexuelles mâles sont associées à des troubles sexuels.

La maltraitance sexuelle est un facteur susceptible d'enclencher des comportements sexuels inappropriés. Ainsi, ceux qui ont été victimes d'abus sexuels reproduisent ce qu'ils ont vécu un peu plus tôt au cours de leur vie. Il en est de même des enfants qui ont été victimes ou qui ont observé des comportements sexuels inappropriés, ces derniers peuvent apprendre à les imiter. Les abus sexuels constituent des facteurs qui accroissent la vulnérabilité des individus et les rendent susceptibles d'adopter certaines habitudes sexuelles ou d'être paraphiles.

Les autres facteurs de risque sont les punitions et les humiliations subies au cours de l'enfance, les traumatismes psycho-sexuels et l'anxiété de performance sexuelle. La paraphilie peut être consécutive aux effets désinhibiteurs ou sexuellement stimulants des intoxications toxicomaniaques résultant d'un trouble addictif ou d'une consommation excessive de l'alcool ou des stupéfiants.

Traitement de la paraphilie

La prise en charge thérapeutique de la paraphilie peut avoir recours aux médicaments, avec notamment les anti-androgènes pour faire baisser le niveau de la testostérone et contrôler les comportements sexuels déviants ; les antidépresseurs pour atténuer les symptômes dépressifs et les états anxieux.

La psychothérapie vise à modifier le comportement avec pour but l'élimination des comportements sexuels inadéquats en vue de les remplacer par des comportements plus adaptés. Dans cette perspective la thérapie cognitivo-comportementale et les approches psycho-dynamiques sont recommandées.

L'approche analytique ou sexoanalyse qui permet d'explorer le comportement sexuel atypique, est également préconisée en vue de modifier l'imaginaire érotique du paraphile.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.