18 juillet 2014 AccueilMaladiesDermatosesScarlatine

La scarlatine

La scarlatine est une maladie bactérienne très contagieuse. C’est une éruption cutanée et buccale accompagnée d’une angine. Elle est essentiellement infantile avec un intervalle d’âge compris entre cinq et dix ans, rarement diagnostiquée chez les adultes et les enfants de moins de 2 ans.

La scarlatine se transmet par voie aérienne par contact direct ou indirect avec les sécrétions oropharyngées d'un malade ou d'un porteur sain, précisément en période de froid. La contagion peut également se faire par la peau ou l'appareil génital. Le malade est infectieux 24 heures avant l'apparition des symptômes.

Cause de la scarlatine

La scarlatine est une maladie infectieuse due à une bactérie de la famille des streptocoques. On dénombre une variabilité de sous types de streptocoques (A, B, C et D) responsable de l'infection cutanée alors que le siège du streptocoque est la gorge.

Ces différents sous-types sécrètent une toxine dite érythrogène ou exotoxine pyrogène. Cette toxine est une immunogène responsable d'une vasodilatation, associée à un œdème dermique et à un infiltrat lymphocytaire. La vasodilatation, associée à un œdème dermique et à un infiltrat lymphocytaire est la manifestation cutanée de la pathologie.

La forme bénigne de la pathologie est associée aux sous-types B et C alors que les formes les plus virulentes sont attribuées aux toxines A (Streptococcus pyogenes ou streptocoque bêta-hémolytique). Le malade acquiert une immunité après l'infection. Mais cette immunité acquise est spécifique à chaque sous-type de streptocoque en cause ; ce qui favorise la récidive à un autre sous-type.

Symptômes de la scarlatine

Lorsque le streptocoque pénètre dans le corps, sa période d'incubation varie de un à cinq jours. Il sécrète alors des substances toxiques pour l'organisme. La manifestation de l'infection débute subitement par une fièvre élevée (supérieure à 38,5 °C) et une angine favorisant une dysphagie.

Les signes cliniques caractéristiques sont : l''inflammation de la gorge qui devient rougeâtre, de même que la langue, l'enflure des amygdales et des ganglions du cou, des maux de tête, des vomissements, des douleurs abdominales, une tachycardie, et une éruption cutanée de plaques rougeâtres dans la zone des plis de flexion un à deux jours après la manifestation de l'angine.

Cette éruption s'étend au thorax, au bas de l'abdomen, au visage et aux extrémités des membres (sauf la plante des pieds et la paume des mains). Le pic de l'éruption est atteint au bout de deux à trois jours. Au bout d'une à deux semaines apparait une desquamation qui rend la peau rugueuse.

La scarlatine est contagieuse jusqu'à la disparition des squames, si un traitement n'est pas préconisé. Pour une scarlatine moins virulente les signes cliniques restent les mêmes, mais les rougeurs sont modérés, de même que la fièvre.

Traitements de la scarlatine

Le traitement de la scarlatine repose essentiellement sur une antibiothérapie, d'une durée de 10 jours. Le malade doit être isolé pendant quinze jours et être au repos total. Des analgésiques comme le paracétamol et l'ibuprofène peuvent aider à réduire la douleur et faire baisser la fièvre chez les jeunes patients. Ce traitement doit être absolument respecté dans le but d'éviter toute récidive et propagation du germe.

En cas de complication ou d'un mauvais suivi du traitement, le benzathine-pénicilline par voie intramusculaire est préconisé. Des macrolides sont conseillés en cas d'allergie à la pénicilline. Le traitement se fera pendant une semaine. Les personnes en contact avec le patient devront être également soumises, de façon préventive, à une antibiothérapie.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.