13 juin 2014 AccueilMaladiesInfectionsHépatite E

Hépatite E : symptômes, causes et prévention

Le virus de l’hépatite E qui est transmis par voie intestinale est l’agent pathogène de l’hépatite E. Transmis par la voie fécale-orale, l’infection par le virus de l’hépatite E se propage en consommant de la nourriture infectée ou de l’eau contaminée. L’hépatite E est présente partout dans le monde et plus fréquente chez les jeunes adultes âgés de 15-40 ans, mais La maladie est particulièrement sévère chez les femmes enceintes.

Les symptômes courants de l'hépatite E comprennent des douleurs abdominales, des sensations de fatigue et le manque d'appétit. Pour la plupart des gens, ces symptômes apparaissent brusquement et disparaissent au bout de quelques semaines. Les mesures de prévention constituent l'approche la plus efficace contre la maladie, car il n'existe pas de traitement qui permet de venir à bout du virus de l'hépatite E.

Causes et symptômes

Le virus de l'hépatite E se transmet d'une manière similaire à celui de l'hépatite A, dite transmission fécale-orale. Cela signifie que le virus qui se trouve dans les selles est transmis à la bouche directement via les mains ou indirectement via certains aliments ou l'eau contaminées. Le virus peut parfois être transmis de l'animal à l'homme en mangeant de la viande crue ou insuffisamment cuite.

Le virus peut se repandre fréquemment dans les pays d'outre-mer où l'approvisionnement en eau est contaminé par les eaux usées après la mousson et des inondations. Il ya également eu un certain nombre de cas rapportés où l'hépatite E a été transmis par des transfusions sanguines et des transplantations d'organes.

Après une période d'incubation de deux à huit semaines, les personnes infectées développent une fièvre, elles peuvent avoir des nausées, une perte d'appétit, et ont souvent une gêne ou des douleurs dans la partie supérieure droite de l'abdomen où le foie est situé. Certains développent un jaunissement de la peau et du blanc des yeux.

Le plus souvent, la maladie est bénigne et disparaît en quelques semaines, sans effets durables. L'hépatite E devient chronique en de rares occasions, c'est ce qu'on appelle l'insuffisance hépatique fulminante, qui peut provoquer la mort.

Prévention et traitements contre l'hépatite E

La prévention de l'hépatite E repose essentiellement sur une bonne hygiène et la disponibilité de l'eau potable. Les voyageurs à destination des pays en développement peuvent réduire leur risque d'infection à l'hépatite E en buvant de l'eau embouteillée.

Il n'existe pas de traitement antiviral spécifique pour l'hépatite E. Les patients sont généralement invités à prendre du repos en s'hydratant suffisamment, tout en évitant la consommation d'alcool.

La plupart des gens qui ont l'hépatite E récupèrent complètement dans les quatre semaines à partir du début de leurs symptômes. L'hospitalisation est parfois nécessaire dans les cas graves et devrait être considérée pour les femmes enceintes.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.