16 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsPeste

La peste, causes, symptômes, traitement et prévention

La peste est une maladie contagieuse causée par une bactérie Gram négatif : le bacille Yersinia pestis, découvert en 1889 par le pasteur Alexandre Yersin. Elle cause de nombreux cas de décès dans les régions d’Amérique (USA et Pérou), d’Asie (Chine, Vietnam…) et surtout d’Afrique (République démocratique du Congo, Tanzanie et Madagascar).

Cette maladie disparaît, réapparaît et crée une situation d'endémie avant de disparaître à nouveau. La peste se transmet à l'homme par des rongeurs contaminés. La stratégie de traitements mise en place par l'OMS a engendrée des résultats considérables.

Causes, symptômes et mode de transmission de la peste

La cause principale, est la prolifération des rats. En effet, les puces véhiculés par ce rongeur sont porteurs de germes contaminés. On assiste à deux formes principales de peste chez l'être humain, à savoir la forme pulmonaire et la forme bubonique. La peste pulmonaire est la plus dangereuse. Le malade risque la mort après trois jours s'il n'est pas traité. La forme bubonique, qui est la plus fréquente, se transmet à l'homme par piqûre de puces.

Le malade présente plusieurs signes cliniques dont une hypertrophie du ganglion lymphatique accompagné d'une fièvre intense, des nausées associée parfois à des vomissements, des crachats sanglants, une pneumonie, des douleurs et la diarrhée. Après que les bubons se soit percés, environ 100% des patients guérissent. Cependant pour obtenir de tels résultats la prise en charge doit être immédiate et le traitement précoce.

Dans les cas les plus graves le bacille arrive jusqu'aux poumons et le malade devient contagieux. Il peut ainsi contaminer son entourage, s ‘il n'est pas pris en charge correctement. La forme pulmonaire se contracte par voix aériennes. Dans ce cas le malade ne doit pas être présenté à l'hôpital plus de 48h après les premiers signes. La contagion de la peste pulmonaire se fait à par le biais d'aérosols émis dans l'air quand le malade tousse.

Diagnostic de la peste

Le diagnostic clinique de la peste toujours n'est toujours aisé. Il existe plusieurs tests, mais aucun d'entre eux ne permet une détection rapide du pathogène. Pour la peste bubonique, l'examen d'un prélèvement de tissus au niveau des ganglions est indispensable pour diagnostiquer le mal. Pour la peste pulmonaire, le diagnostic se fait par la culture du bacille. La bactérie est détectée à partir des expectorations, du sang ou de prélèvements de ganglions et par des tests aux anticorps fluorescents

Traitement et prévention de la peste

Un vaccin à base de bactéries entières mortes avait été mis au point aux Etats-Unis. Cependant ce vaccin ne protégeait que contre la forme bubonique et non la forme pulmonaire primaire. La fabrication et la commercialisation de ce vaccin ont donc été arrêtées en 1999. Par conséquent, il n'existe pas à ce jour de vaccins contre la peste. Comme mesure préventive, il faut éduquer la population à l'hygiène et accroître la surveillance des cas suspects. Il faut également contrôler les déplacements et la prolifération des populations de rongeurs.

En cas de contamination le traitement se fait principalement à l‘aide d'antibiotiques notamment les tétracyclines, le chloramphénicol et la streptomycine. Ils sont efficaces et donnent des résultats probants.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.