11 juin 2014 AccueilMaladiesInfectionsHépatite D

L’hépatite D, causée par le virus delta

L’hépatite D, causée par le virus delta, est une maladie qui provoque une inflammation du foie. Le virus de l’hépatite D est contagieux et se propage par contact avec du sang infecté ou d’autres fluides corporels. Mais contrairement aux autres formes d’hépatite, l’infection par le virus de l’hépatite D se produit seulement en cas d’infection préalable par l’hépatite B. Cette combinaison avec le virus de l’hépatite B, fait de l’hépatite D la maladie la plus mortelle de toutes les hépatites virales.

L'hépatite D, également connu sous le nom " l'hépatite delta," est une maladie grave du foie provoquée par une infection du virus de l'hépatite D. Il est transmis par voie percutanée ou sexuelle, par contact avec du sang ou de produits sanguins infectés. L'infection peut être acquise en même temps que le virus de l'hépatite B (co-infection) ou après une infection par le virus de l'hépatite B (surinfection).

Les personnes atteintes peuvent sentir une fièvre soudaine, une fatigue extrême, la nausée, la perte d'appétit, des douleurs abdominales ou de l'estomac et le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux. Le traitement d'hépatite D repose sur l'administration d'Interféron alpha pendant au moins un an.

Causes et symptômes de l'hépatite D

Le virus delta qui cause l'hépatite D est trouvé dans le sang, le sperme et les sécrétions vaginales des personnes malades. Il se propage par contact sexuel avec une personne infectée. Il est transmis à un nouveau-né par une mère infectée pendant l'accouchement, ou transmis par contact avec du sang infecté ou des fluides corporels.

Le virus de l'hépatite D est un virus qui ne peut pas se propager en l'absence du virus de l'hépatite B, dont il se sert comme enveloppe pour fonctionner. Les patients peuvent être infectés par le virus de l'hépatite D en même temps qu'ils acquièrent le virus de l'hépatite B on parle de co-infection aiguë. Si au contraire l'hépatite D s'acquière après l'infection par l'hépatite B elle est dite chronique c'est une surinfection.

L'hépatite D est très souvent grave, surtout si elle se produit chez une personne qui à déjà une hépatite B chronique. Elle cause une destruction sévère des cellules du foie, la perte de la fonction hépatique et peut être fatale.

Après une période d'incubation, qui dure 3-7 semaines, les symptômes apparaissent. Ils comprennent : la fatigue, la nausée, des vomissements, une perte d'appétit et une hypertrophie douloureuse du foie.

La jaunisse apparaît dans une prochaine phase de symptômes et les personnes infectées peuvent avoir des selles de couleur d'argile et une urine foncée. C'est une preuve de diminution de la capacité du foie à excréter la bilirubine.

Prévenir et traiter l'hépatite D

Le seul moyen connu pour prévenir l'hépatite D est d'éviter l'infection par l'hépatite B. A cet effet, un vaccin contre l'hépatite B est disponible pour les enfants et les adultes qui ont un risque élevé d'infection, en particulier les utilisateurs de drogues injectables.

Actuellement, il n'existe aucun traitement connu pour l'hépatite. Pour l'hépatite D chronique, l'interféron alpha est efficace dans le stade précoce de la maladie. Mais presque tous les patients rechutent à un moment donné après le traitement.

Certaines personnes atteintes d'hépatite grave en phase terminale peuvent avoir besoin d'une greffe du foie. L'hépatite D peut se reproduire dans le foie transplanté, mais c'est une situation rare.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.