17 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsMorve

La morve

La morve est une maladie infectieuse grave provoquée par une bactérie du nom de Burkholderia mallei. Particulièrement repandue chez les chevaux, les ânes et des mulets, cette maladie peut infecter également les chats, les chiens. Burkholderia mallei est transmis à l’homme par contact avec des animaux malades et par ingestion d’aliments ou d’eau contaminés.

Les manifestations cliniques comportent un écoulement nasal chronique avec des ulcérations de la cloison nasale, accompagnées de toux et de fièvres. La présence de pustules et des ulcères sur la peau des membres postérieurs ou d'autres parties du corps sont également observés. Le traitement nécessite plusieurs antibiotiques en fonction du type d'infection. Les cas graves nécessitent de la ceftazidime en intraveineuse, mais les infections bénignes se traitent avec de la doxycycline par voie orale.

La morve est une zoonose (maladie transmise aux hommes par les animaux), causée par Burkholderia mallei. Elle est transmise à l'homme par contact direct avec des animaux infectés. Les bactéries pénètrent dans le corps par des coupures ou des écorchures de la peau, des muqueuses des yeux du nez ou par la bouche avec des aliments contaminés. Les personnes les plus exposées sont les vétérinaires, les gardiens de chevaux et les travailleurs de laboratoire.

Causes et propagation de la morve

La bactérie Burkholderia mallei est présente dans l'eau, le sol ou les plantes. Elle peut être transmise par contact direct avec des animaux infectés tels que l'âne, le cheval, le chien ou le chat. Les bactéries qui se trouvent dans les secrétions ou excrétions de ces animaux peuvent ainsi pénétrer dans le corps par des coupures ou des écorchures de la peau ainsi qu'à travers des yeux et le nez.

La propagation se fait également en ingérant de l'eau ou des aliments contaminés par les bactéries, en particulier pendant la saison des pluies. Les personnes qui souffrent de diabète d'insuffisance rénale sont les plus exposés à la maladie.

Les symptômes de la morve dépendent de l'endroit par lequel la bactérie pénètre dans le corps. Généralement la fièvre, des douleurs musculaires et thoraciques, des maux de tête sont observés. Lorsque les batteries pénètrent par les des lésions de la peau, cela provoque des ulcérations, des enflures et de ganglions lymphatiques.

Quand ce sont les yeux ou le nez qui servent de canaux d'intrusion aux bactéries, on observe la production de mucus dans les régions affectées et une inflammation sévère des fosses nasales. Lorsque le poumon est infecté, la septicémie qui survient peut provoquer rapidement la mort du patient. Par contre la forme chronique de la morve attaque les muscles des bras et des pieds par des abcès ainsi que le foie et la rate.

Traitement et prévention de la morve

Il existe peu d'informations sur le traitement antibiotique de la morve chez les humains. La Sulfadiazine s'est révélé efficace chez les animaux et l'homme. Burkholderia mallei est généralement sensible à bon nombre d'antibiotiques comme les tétracyclines, la ciprofloxacine et la streptomycine. Mais des cas de résistance de la maladie aux antibiotiques ont été enregistrés.

Si aucun vaccin n'est disponible pour la morve, la prévention de la maladie chez l'homme implique l'identification et l'élimination de l'infection dans la population animale. Les personnes atteintes de diabète et des lésions cutanées doivent éviter tout contact avec le sol l'eau ou les aliments contaminés.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.