2 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsZona

Zona : symptômes, traitements et prévention

Le zona se manifeste par des boutons douloureux et peut affecter différentes parties du corps : le thorax, le dos, les fesses, la nuque ou le visage. Le traitement du zona est symptomatique. Heureusement, il existe un vaccin pour prévenir cette pathologie.

Le zona est une maladie de la peau provoquée par le virus varicelle-zona ou VZV (Varicella Zoster Virus), appartenant à la famille des herpes virus. Il est aussi responsable de la varicelle. Cette pathologie, qui est assez fréquente se présente sous trois variétés : la forme intercostale, la forme ophtalmique et la forme otitique.

Les causes du zona

L'apparition du zona est principalement liée à la varicelle, car seules les personnes ayant souffert de cette dernière pathologie peuvent contracter un zona.

C'est une réactivation du virus varicelle-zona (responsable de la varicelle) resté à l'état de sommeil des années après la guérison de la varicelle qui est à l'origine du mal.

De nombreux facteurs sont à l'origine de ce réveil du germe varicelle-zona. Ce sont notamment la défaillance du système immunitaire, l'âge (personnes de plus de 50 ans), le Sida, les maladies infectieuses et la prise de corticoïdes qui prédisposent à faire le zona.

Les manifestations et symptômes du zona

Le virus varicelle-zona se réactive dans un ou plusieurs ganglions nerveux et remonte via les fibres nerveuses jusqu'à la peau. Les symptômes du zona varient suivant les deux phases de la maladie.

Dans sa première phase (avant sa manifestation sur la peau par des boutons), le zona se caractérise par des douleurs, des picotements, une sensation de brûlure, une légère fièvre et des problèmes gastro-intestinaux.

La seconde phase se traduit par la survenance de petits boutons de couleur rougeâtre le long du trajet d'un nerf sensitif. Dans son évolution, ces boutons sèchent et forment de croutes qui tombent après une période bout de sept à dix jours.

Diagnostic, traitement et prévention du zona

Le diagnostic physique suffit à reconnaitre la maladie. Mais pour sa confirmation, les spécialiste procèdent à l'identification du virus par la détection de l'antigène viral (par immunofluorescence) ou de l'ADN par PCR) du virus.

Pour le traitement du zona, les dermatologues ont recours à une combinaison d'un traitement local, d'un traitement antiviral et à l'administration d'antalgiques. Le traitement local, par l'usage de savon dermatologique ou l'application d'antiseptiques, permet d'éviter toute surinfection bactérienne des lésions. La prise d'antalgique permet de calmer les douleurs du patient. En qui concerne le traitement antiviral, il est employé pour lutter contre la prolifération du virus.

En matière de prévention, il faut se rappeler que le zona est lié à la varicelle. Cependant, le vaccin contre la varicelle n'est pas totalement efficace à prévenir efficacement le zona en raison de la durée. En effet, la vaccination contre la varicelle se fait pendant l'enfance et le zona apparait généralement chez les personnes ayant atteint soixante ans.

Il existe un vaccin (le Zostavax approuvé par la FDA.) recommandé à personnes âgées de plus de 60 ans. Ce vaccin est efficace même si l'individu a déjà fait la maladie. De plus, des laboratoires sont en train de développer un autre plus fortement dosé pour prévenir plus efficacement contre le zona. Ces chercheurs révèlent que ce nouveau vaccin destiné aux personnes âgées permet de réduire d'environ 50 % le risque de contracter un zona.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.