11 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsProstatite

La prostatite, l’inflammation de la prostate

La prostatite est une inflammation et un gonflement de la prostate, une glande de la taille d’une noix située directement en dessous de la vessie chez les hommes. La prostate produit le liquide qui nourrit et transporte le sperme. La prostatite entraîne souvent une miction douloureuse ou difficile. Elle s’accompagne aussi de symptômes pseudo-grippaux, de douleurs à l’aine, à la région pelvienne et à l’organe génital.

La prostatite affecte les hommes de tous âges, mais a tendance à être plus fréquente chez les hommes de 50 ans ou moins. Lorsqu'elle résulte d'une infection bactérienne, on la traite en général avec des antibiotiques. Toutefois, sa forme chronique comporte plusieurs facteurs de risques.

Cause de la prostatite

La prostatite peut être due à une infection bactérienne causée par Escherischa Coli. Dans de nombreux cas de prostatite chronique, les médecins ne détectent aucune infection de la prostate. On pense que plusieurs facteurs, y compris un blocage partiel de l'écoulement de l'urine, des problèmes sous-jacents du système immunitaire, ou du système nerveux peuvent déclencher la prostatite.

Symptômes de la prostatite

Les symptômes associés à la prostatite peuvent varier en fonction de la cause sous-jacente. Les symptômes peuvent apparaître progressivement ou subitement. Ils peuvent s'estomper rapidement ou perdurer plusieurs mois. Ils peuvent également être récurrents (prostatite chronique). Leur rapidité d'apparition et leur gravité sont généralement plus prononcés pour la prostatite bactérienne aiguë.

Au nombre des symptômes les plus courants, on retrouve une miction difficile, douloureuse et fréquente, du sang dans les urines, des douleurs à l'aine, des douleurs rectales, des douleurs abdominales et/ou des douleurs lombaires, la fièvre, des frissons, un malaise, des courbatures, l'éjaculation douloureuse et des troubles de l'érection.

Traitement de la prostatite

Le traitement de la prostatite dépend du type d'infection diagnostiqué. Avec la prostatite bactérienne aiguë, le patient devra prendre des antibiotiques pendant une durée minimum de 14 jours. Parfois, le patient est admis à l'hôpital et reçoit des antibiotiques par intraveineuse. Un cathéter est parfois nécessaire si le patient a des difficultés à uriner. Presque toutes les infections aiguës se résorbent avec ce traitement antibiotique.

Parfois, l'antibiothérapie peut s'étaler sur 4 semaines. Dans d'autres cas, les symptômes deviennent récurrents et un traitement antibiotique peut s'avérer de nouveau nécessaire. Pour les cas qui ne répondent pas à ce traitement, une antibiothérapie à faible dose est recommandée sur le long terme en vue de soulager les symptômes.

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale sur l'urètre ou sur la prostate peut être recommandée. Le patient peut ne pas avoir besoin d'antibiotiques, s'il est diagnostiqué du syndrome de la douleur pelvienne chronique.

Certains médecins prescrivent des alpha-bloquants, qui aident à détendre les muscles autour de la prostate et de la base de la vessie. Cela permet de soulager les spasmes et les contractions musculaires qui rendent la miction douloureuse. Souvent, des anti- inflammatoires, des analgésiques, des relaxants musculaires et des extraits de plantes sont utilisés. Des thérapeutes ont parfois recours à la thermothérapie.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.