12 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsBlastomycose

La blastomycose

La blastomycose est une maladie infectieuse causée par le champignon Blastomyces dermatitidis. Ce champignon vit dans le sol humide en association avec des matières organiques décomposées telles que le bois et les feuilles. L’infection pulmonaire peut survenir après qu’une personne ait inhalé de l’air contenant les spores du champignon. Toutefois, de nombreuses personnes peuvent inhaler des spores sans tomber malade.

Les symptômes de la blastomycose sont semblables à ceux de la grippe. La blastomycos se soigne par une antibiothérapie. L'infection s'aggrave si elle n'est pas correctement traitée.

Causes de la blastomycose

L'infection se contracte par contact avec le sol humide, le plus souvent dans des endroits où pourrissent le bois et les feuilles. Le champignon pénètre dans l'organisme à travers les poumons, où l'infection débute. Il se propage ensuite à d'autres parties du corps. La maladie peut affecter la peau, les os, les articulations et d'autres organes. Cette affection est endémique des zones telles que le centre et le sud des États-Unis, le Canada, l'Inde, Israël, l'Arabie Saoudite et l'Afrique.

La blastomycose affecte le plus souvent les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les personnes vivant avec le VIH ou celles qui ont eu une transplantation d'organe. Les hommes sont plus susceptibles d'être touchés que les femmes.

Symptômes de la blastomycose

Le patient ne présente aucun symptôme si l'infection reste dans les poumons. Les symptômes se développent lorsque l'infection se propage à d'autres parties du corps. Dans ce cas, le malade se plaint entre autres de :

  • douleurs osseuses et articulaires,
  • de douleurs à la poitrine,
  • de toux qui peut s'accompagner de mucus brun ou sanglant,
  • la fatigue,
  • la fièvre,
  • une forte transpiration nocturne,
  • un malaise général,
  • des douleurs musculaires,
  • et dune perte de poids involontaire.

La plupart des gens développent des symptômes cutanés lorsque l'infection se propage. On peut observer des papules, des pustules ou des nodules sur les zones exposées du corps. Les pustules peuvent ressembler à des verrues ou des ulcères. Elles sont généralement indolores et leur couleur varie du gris au violet.

Diagnostic et traitement de la blastomycose

Plusieurs tests sont disponibles pour diagnostiquer la blastomycose. La meilleure façon de diagnostiquer l'infection est d'effectuer une culture fongique. A cet effet, les médecins prélèvent de petits échantillons de tissus ou de fluides corporels tels que le sang, le crachat, la moelle osseuse, le foie ou la peau. La blastomycose peut également être diagnostiquée par l'observation d'un petit échantillon de tissu infecté au microscope. Un test d'antigène peut également permettre de détecter la présence du champignon dans un échantillon d'urine, de sérum ou une prise de sang.

L'itraconazole administré par voie orale est le traitement de choix pour la plupart des formes de la maladie. Le kétoconazole peut également être utilisé. Les taux de guérison sont élevés, et le traitement sur une période de plusieurs mois est habituellement bien toléré.

L'amphotéricine B, beaucoup plus toxique, est habituellement réservé aux patients immunodéprimés, à ceux qui sont gravement atteints et à ceux souffrant d'une maladie du système nerveux central. Les patients qui ne tolèrent pas l'association désoxycholate-d'amphotéricine B, peuvent être traités avec des formulations lipidiques. Le Fluconazole a une excellente pénétration du système nerveux central et est utile en cas d'atteinte de celui-ci.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.