9 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsGangrène gazeuse

Gangrène gazeuse : Clostridium perfringens et streptocoques en cause

La gangrène gazeuse est une infection microbienne qui touche les tissus sous-cutanés et les muscles. Elle est causée principalement par une bactérie appelée Clostridium perfringens et plusieurs autres espèces de clostridies.

L'infection se déclare après la souillure des plaies et des blessures chirurgicales par des instruments ou des mains sales. Les symptômes commencent rapidement avec un gonflement douloureux qui contient des bulles de gaz près de la zone d'infection, l'augmentation du rythme cardiaque et une forte fièvre. Le traitement doit se faire avec des doses élevées d'antibiotiques comme la pénicilline une fois la maladie diagnostiquée. Dans les cas graves, la chirurgie est nécessaire pour empêcher l'infection de se propager au reste du corps.

Causes de la gangrène gazeuse

La gangrène gazeuse aussi connue sous l'appellation de myonécrose à clostridium, est une infection mortelle. Elle est causée par une bactérie, Clostridium perfringens, qui affecte le tissu musculaire. La gangrène gazeuse se développe habituellement après une blessure ou une intervention chirurgicale souillée par des instruments ou des mains sales. Les patients les plus à risque sont ceux qui ont une maladie sous-jacente des vaisseaux sanguins l'athérosclérose, le durcissement des artères, le diabète ou le cancer du côlon.

La gangrène gazeuse peut aussi être provoquée par des streptocoques du groupe A. L'agent infectieux s'introduit directement dans une plaie après une intervention chirurgicale, une ulcération, une fistule cutanée ou une perforation intestinale. Cette bactérie qui a besoin d'un environnement anaérobie pour survivre et prospérer produit un gaz nocif à partir de toxines appelées exotoxines. Ces gaz toxiques conduisent à la dégradation des cellules, ce qui peut endommager les tissus organiques et les vaisseaux sanguins.

Symptômes de la gangrène gazeuse

La gangrène gazeuse provoque une douleur intense dans la zone infectée. Initialement, la zone gonflée est pâle, mais devient rouge, puis bronzé, et enfin vert noirâtre. De grosses cloques se forment souvent avec du gaz qui se faire sentir sous la peau. Le drainage des tissus, est sanglant et nauséabond à cause de la plaie en état de putréfaction. Les signes d'anxiété apparaissent avec l'argumentation du rythme cardiaque qui provoque une transpiration abondante.

Chez certaines personnes, la peau devient jaune, indiquant la jaunisse. Généralement, les gens restent dans un état stable jusqu'à la fin de la maladie, mais la pression artérielle peut baisser provoquant un coma et l'insuffisance rénale, qui conduisent une mort rapide du patient.

Traitement et prévention de la gangrène gazeuse

La propagation de la gangrène est très rapide et nécessite plusieurs approches en plus des antibiotiques. Le traitement se fait habituellement par le débridement ou excision pour enlever les tissus morts, endommagés, et infectés. L'amputation d'un membre peut être nécessaire pour contrôler la propagation de l'infection.

Des antibiotiques, en particulier la pénicilline-type et la clindamycine seront donnés par voie intraveineuse. Des médicaments contre la douleur peuvent également être prescrits. Éventuellement le traitement du patient dans une chambre à oxygène à haute pression est également efficace si l'hôpital dispose d'un tel matériel.

Des mesure préventives peuvent aide à réduire les complications en nettoyant soigneusement toutes les plaies avec de l'antiseptique. La consultation rapide d'un médecin est nécessaire lorsque les premiers symptômes se manifestent.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.