6 juillet 2014 AccueilMaladiesInfectionsShigellose

La shigellose, la dissenterie bacillaire

La shigellose est une des causes fréquentes de diarrhée dans les régions tropicales. La shigellose présente un taux de mortalité très élevé (centaines de milliers d’individus par an) dans le monde. Généralement, les vicimes sont des enfants de moins de 5 ans.

La shigellose ou dysenterie bacillaire est une infection intestinale aiguë causée par un bacille appartenant au genre Shigella. Une antibiothérapie est nécessaire pour en venir à bout.

Causes et symptômes de la shigellose

La shigellose est provoquée par les shigelles, des bactéries appartenant au genre Shigella et classées en quatre espèces : Shigella dysenteriae, Shigella flexneri, Shigella boydii et Shigella sonnei. Les espèces les plus fréquentes sont Shigella flexneri, causant la forme endémique de la maladie et Shigella dysenteriae sérotype 1 (ou bacille de Shiga), responsable des épidémies brutales.

En règle générale, les symptômes de la shigellose surviennent un à trois jours après qu'une personne soit infectée par la bactérie. Elle se caractérise par une diarrhée accompagnée de fièvre, de nausées, de vomissements et de crampes ou douleurs abdominales accompagnées de vomissements, d'épreintes et de l'émission permanente de selles innombrables (jusqu'à 100 par 24h).

Dans certains cas, les selles contiennent du sang et du mucus provenant de minuscules abcès situés sur la paroi intestinale. Des complications peuvent survenir lors de cette pathologie, surtout chez les enfants. Il s'agit notamment de l'hypoglycémie, la septicémie, la déshydratation due à la fièvre et à l'abondance des pertes hydro-électrolytiques de la diarrhée et l'insuffisance rénale aiguë.

Transmission et diagnostic de la shigellose

La shigellose est principalement due à une mauvaise hygiène. Les bactéries peuvent se trouver dans le sol, la nourriture, l'eau ou sur des objets contaminées par des selles infectées. Ainsi, la maladie se transmet en mangeant de la nourriture ou de l'eau contaminée ou au contact de la bouche avec un objet contaminé par cette bactérie. La maladie peut même également se transmettre par l'échange d'une poignée de mains avec une personne affectée par la bactérie. Les mouches sont également des vecteurs de Shigella.

La coproculture est la seule méthode efficace, qui permet de faire le diagnostic de la shigellose. Il s'agit de déterminer, à partir d'un prélèvement de selles, la quantité de bactéries présentes dans l'organisme par rapport à la normale.

Prophylaxie et traitement de la shigellose

La shigellose ne peut, contrairement autres maladies diarrhéiques, être traitée par la seule réhydratation. En effet, la prolifération de la bactérie dans le colon provoque la destruction des tissus infectés ou des complications.

Dans les cas les moins graves, la shigellose peut disparaître sans traitement. Mais la personne infectée, non traitée, peut cependant transmettre l'infection sur une période pouvant aller jusqu'à six semaines. Et c'est la raison pour laquelle le traitement antibiotique est recommandé par les spécialistes tant pour une guérison rapide et sans séquelles que pour éviter les récidives.

Les fluoroquinolones, notamment la ciprofloxacine et la norfloxacine sont les médicaments les plus utilisés pour le traitement de la Shigellose. Chez les sujets déshydratés par la diarrhée, on peut reconstituer les liquides organiques par l'administration de sels de réhydratation par voie orale ou intraveineuse.

Le traitement préventif de la shigellose consiste essentiellement en l'amélioration des conditions d'hygiène notamment l'amélioration de l'hygiène individuelle, l'aménagement de latrines, le contrôle des mouches, la réglementation de l'utilisation agricole de matières fécales humaines et l'approvisionnement en eau potable. A ce jour, il n'existe aucun vaccin contre la shigellose.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.