8 août 2014 AccueilTechniques médicalesChirurgieRadiofréquence

La radiofréquence

La radiofréquence est une technique médicale permettant de détruire les tumeurs à l’aide de la chaleur. Il s’agit d’une opération percutanée qui est réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale.

La radiofréquence est une méthode avant-gardiste qui est menée par un expert en radiologie. L'intervention se fait avec un système d'imagerie médicale (radioscopie, monitoring, etc.) ainsi qu'un appareil générateur de radiofréquence.

Quand réalise-t-on une radiofréquence ?

La radiofréquence sert principalement d'alternative aux autres techniques de chirurgie lorsque celles-ci sont contre-indiquées. Elle permet de traiter des affections tumorales, des maladies cardiaques (maladies de Bouveret, syndrome de Wolf-Parkinson-White, etc.), des phlébites, etc. On retrouve également la méthode dans d'autres domaines comme l'esthétique.

Le matériel servant à la radiofréquence

Pour réaliser une opération par radiofréquence, le médecin doit se munir d'un appareil particulier générant de la chaleur. Le cœur de la machine ressemble plus ou moins à une unité centrale d'un ordinateur. Il est muni d'un écran indiquant plusieurs variables comme la température, le niveau d'électricité, la durée d'activation de la sonde, etc.

La chaleur de l'appareil est produite par une sonde ou une fine aiguille de métal. Celle-ci est insérée à l'intérieur de la tumeur ou d'une veine pour la détruire ou la modifier. La sonde est reliée au générateur de chaleur. Elle dispose d'une électrode chauffante de 4 mm environ.

Le déroulement de l'intervention

L'opération est menée dans la salle de radiologie. En fonction de l'affection, le patient est mis sous anesthésie générale ou locale. Une fois installé sur la table d'opération, le médecin localisera avec précision l'emplacement de la tumeur ou de l'anomalie grâce à un système d'imagerie médicale. Il procédera ensuite à l'insertion de la sonde.

Dans le cadre du traitement d'une tumeur, le chirurgien placera le bout de la sonde au centre de la tumeur avant de commencer la destruction des cellules pathogènes. L'électricité envoyée va produire la chaleur nécessaire pour éliminer la tumeur. Le processus de destruction peut durer 30 minutes. Lors du retrait de la sonde, le chirurgien maintient la température de celle-ci pour détruire les cellules tumorales qui se seraient peut-être répandues.

Pour le traitement des varices, la sonde est insérée dans la veine incriminée. Lorsqu'elle est actionnée pendant 20 minutes, elle entraîne une occlusion de la veine. Ce type d'intervention est rapide et ne nécessite qu'une anesthésie locale.

Au niveau des affections intracardiaques, la radiofréquence peut aider à corriger le dysfonctionnement des influx nerveux au niveau du cœur soit par suppression soit par modification d'un circuit.

Les inconvénients de la radiofréquence

Au terme d'une intervention, le patient peut ressentir des douleurs au niveau de la zone de la tumeur ou de la veine traitée. Cette douleur peut durer pendant plusieurs mois. En raison du caractère invasif de la radiofréquence, une infection peut également apparaître. Ces maux sont traités le plus souvent par la prise d'antidouleurs ou d'antibiotiques.

Dans de rares cas, il est possible que la chaleur produite abîme d'autres organes. Les tissus touchés varient en fonction du traitement appliqué. Il peut s'agir de l'estomac, du côlon, du foie, de la prostate, etc. L'intervention peut aussi entraîner la formation de caillots dans le sang. Pour prévenir cette complication, des anticoagulants sont prescrits (héparine).

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Chirurgie

Techniques médicales

Santé Doc