9 août 2014 AccueilTechniques médicalesChirurgieChirurgie au laser

La chirurgie au laser, champ d’application, déroulement et effets indésirables

La chirurgie au laser peut être définie comme une intervention de haute précision employant des faisceaux laser pour sectionner des tissus. Elle est utile dans divers domaines médicaux dont l’ophtalmologie, notamment pour le traitement d’affections oculaires.

C'est au début des années 90 que les premières techniques chirurgicales au laser sont apparues. Celles-ci étaient employées dans plusieurs domaines comme l'ophtalmologie, l'urologie et la dermatologie. Grâce à la chirurgie au laser, les chirurgiens sont en mesure de traiter une grande partie des affections qui requièrent une haute précision chirurgicale. La méthode comporte peu d'effets indésirables puisqu'il n'y a pas de contact physique durant la réalisation de l'intervention.

Le champ d'action de la chirurgie au laser

En ophtalmologie, la chirurgie au laser permet de corriger la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme, la presbytie, etc. Elle permet également de traiter d'autres affections de la rétine comme la rétinopathie diabétique, la rétinopathie hypertensive, etc.

En urologie, la chirurgie au laser permet de traiter certaines affections de la prostate. La méthode est sollicitée dans le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate.

En dermatologie, elle aide à corriger certaines cicatrices liées à l'acné, divers types de rides (ridules, patte-d'oie, paupières, etc.), l'héliodermie, etc. Au niveau des traitements esthétiques au laser, on retrouve plusieurs méthodes utilisées en dermatologie, mais d'autres méthodes telles que la lipolyse des seins ou des cuisses (traitement contre la cellulite) se démarque des traitements conventionnels.

Le déroulement d'une chirurgie au laser

Durant le traitement d'une affection oculaire, le chirurgien emploie une technique anesthésique pour réduire la sensibilité de l'œil. Il pose, ensuite, une lentille à usage médicale sur l'œil. Une fois la lentille posée, le chirurgien met en marche l'appareil pour l'intervention. Durant la projection du laser, le patient est ébloui.

Pour le traitement de la prostate, le patient est généralement mis sous anesthésie générale. L'urologue introduit l'endoscope muni d'une fibre laser dans le canal de l'urètre. Une fois au niveau de la prostate, le médecin va réduire la taille de la prostate avec le résecteur.

Avant un traitement dermatologique, il est interdit au patient d'utiliser des produits cosmétiques (crèmes hydratantes, fond de teint, etc.). Au cours de l'intervention, les yeux du patient sont protégés. La projection du laser est accompagnée d'un jet d'air froid pour réduire la sensation de douleur. Toutefois, il est possible de réaliser une anesthésie locale (application d'une pommade anesthésique).

Les effets secondaires

Les effets indésirables de la chirurgie au laser sont peu nombreux. Ces inconvénients sont parfois bénins ou liés au mode de traitement de l'affection. Au niveau des interventions sur l'œil, la pression intraoculaire peut s'accroître chez certains patients. Pour réguler la PIO, le médecin peut prescrire des médicaments antiglaucome. Ceux-ci sont administrés avant et après la chirurgie au laser. De plus, il est possible que des complications plus graves apparaissent.

Un patient peut développer une cataracte (opacité partielle ou totale du cristallin.). Pour le traitement de la prostate, il est possible que le patient ressente des brûlures lors des mictions. Une coloration des urines est également envisageable. La chirurgie au laser de la peau peut provoquer des réactions herpétiques ou une hyperpigmentation de la peau.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Chirurgie

Techniques médicales

Santé Doc