19 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesAnalyses médicalesDosage alpha-fœtoprotéine

Le dosage alpha-fœtoprotéine (AFP)

L'alpha-fœtoprotéine est une protéine fabriquée par le fœtus. Cette protéine se mêle au sang de la mère au cours de la grossesse. L'alpha-fœtoprotéine se dissipe normalement après la naissance de l'enfant. Néanmoins, ce composant peut demeurer dans le sang après l'accouchement. Il peut être produit par des cellules cancéreuses.

L'objectif du dosage alpha-fœtoprotéine

Le dosage de l'alpha-fœtoprotéine a plusieurs objectifs. Parmi ces objectifs, on retrouve le suivi de la grossesse chez la femme enceinte. Grâce à la méthode, il est possible de repérer les différentes malformations qui peuvent toucher le fœtus. Ces malformations sont principalement dues aux pathologies cancéreuses que pourrait développer la mère de l'enfant.

Des signes d'amaigrissements, de fièvre et de fatigue inexpliquée sont parfois des symptômes liés à un cancer. Si la mère développe ces différents symptômes, le dosage alpha-fœtoprotéine est prescrit. Mais d'autres analyses sont également prescrites pour authentifier la présence de cancer.

Le dosage de l'AFP donne la possibilité au médecin de dépister certaines formes de cancer. Il peut s'agir du cancer du foie, du testicule ou de l'ovaire. Le dosage de l'alpha-fœtoprotéine permet aussi de suivre la progression d'un traitement contre le cancer. Il aide aussi à vérifier des cas de récidives chez les patients.

Le déroulement de l'examen

Pour les échantillons, le médecin peut effectuer des prélèvements sanguins, urinaires ou de liquide provenant d'épanchements. Les analyses se font dans un laboratoire d'une clinique privé ou d'un centre hospitalier public. Il est réalisé sous ordonnance du médecin. Pour le dosage alpha-fœtoprotéine, le patient n'est pas obligé de suivre des consignes particulières.

Le dosage peut être fait pendant une grossesse en tenant compte du nombre de semaines écoulées. Le patient devra cependant se rendre à la consultation avec les différents documents nécessaires (l'ordonnance, les cartes de sécurité sociale et de mutuelle, etc.). Dans la majorité des cas, le dosage de l'AFP se fait par analyse du sang. Le prélèvement sanguin est réalisé sur une veine du pli du coude.

Les résultats et leur interprétation

Chez la femme enceinte, les résultats obtenus ne sont pas toujours objectifs. En raison de la détermination approximative de la date de grossesse, les conclusions du médecin traitant peuvent être biaisées. Durant une certaine période de la grossesse, le taux d'AFP augmente considérablement. Il est possible de confondre ce phénomène normal avec les signes apparents d'un cancer ou d'une pathologie.

En général, la hausse du taux de l'alpha-fœtoprotéine peut signifier la présence d'un cancer ou d'une maladie. Parmi les cancers dépistés, on cite le cancer de l'ovaire, des canaux biliaires, de l'estomac, du pancréas, du testicule ou du foie. Les résultats recueillis peuvent dévoiler la présence d'une pathologie non-cancéreuse comme l'hépatite, les troubles du foie, l'ataxie-télangiectasies, etc.

Pour les patients en cours de traitement, la diminution du taux d'AFP montre que le traitement prescrit aide à réduire l'affection cancéreuse. Dans le cas contraire, cela veut dire que le traitement n'a pas eu les résultats escomptés.

Une hausse du taux peut aussi dévoiler la réapparition d'un cancer dans l'organisme du patient.

Dans la majorité des cas, la hausse de l'alpha-fœtoprotéine n'est pas synonyme de mauvais résultats. En effet, le médecin étudie l'évolution du taux dans le temps avant d'établir ses conclusions.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Analyses médicales

Techniques médicales

Santé Doc