22 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxTomographie par émission de positons

La tomographie par émission de positons (TEP)

La tomographie par émission de positons (TEP) ou PET Scan en anglais est une technique d’imagerie médicale qui est apparue dans les années 1950. Il permet d’observer avec précision le métabolisme de l’organisme.

La TEP est une technique relevant de la scintigraphie et dont le principe repose sur la détection et le suivi de l'évolution de positons émis par une substance radioactive (les isotopes du fluor, de l'oxygène ou du carbone).

Cette substance radioactive encore appelée radionucléide a une durée de vie très courte. Elle est donc produite par un cyclotron sur le lieu même de son utilisation. Les radionucléides sont produits par réaction nucléaire.

Matériel nécessaire

Le traceur et la caméra à positons font partie du matériel nécessaire à la TEP.

Le traceur

Le traceur est le produit radioactif injecté pour une TEP : il s'agit du 18F-fluoro-désoxy-glucose (18F-FDG). Il offre l'avantage d'être plus stable que les autres émetteurs de positons. La quantité injectée varie entre 180 et 300 MBq et est fonction du poids du patient. Le 18F-FDG est semblable au glucose. En effet, il est absorbé au niveau des organes ayant une activité métabolique élevée tels le cœur, le foie, le cerveau, mais également les cellules cancéreuses.

la caméra à positons

L'appareil utilisé lors d'une TEP est la caméra à positons. Cet appareil a le même aspect qu'un scanner ou une IRM et sert à d'enregistrer la désintégration de l'isotope dans l'organisme permettant l'obtention d'images. Cet appareil détecte les rayonnements émis par les organes et grâce à un système informatique dont il est équipé, il restitue les données en images précises (en trois dimensions) de la répartition de la substance radioactive.

Intérêt d'une TEP

La TEP peut être utilisée dans diverses disciplines.

En cancérologie, cet examen permet de déceler certaines tumeurs malignes. Il permet également de suivre l'efficacité d'un protocole thérapeutique.

En cardiologie, la tomographie par émission de positons permet l'analyse des flux sanguins au niveau des cavités cardiaques et des artères coronaires.

En neurologie, la TEP permet l'évaluation des fonctions cérébrales. La TEP offre également l'avantage de déceler certaines anomalies inaccessibles aux autres techniques d'imagerie médicale.

Déroulement de l'examen

La TEP nécessite que le patient soit à jeun la veille de l'examen et que celui-ci se repose environ 45 minutes avant l'examen. Ensuite, le 18F-FDG est injecté par voie intraveineuse. Le patient doit encore observer une période d'environ une heure dans le calme avant d'être allongé dans l'appareil. Celui-ci enregistre les rayonnements émis par l'organe étudié et les restitue sous forme d'images.

Sur les images, on observe différents niveaux de luminosité qui mettent en évidence les défauts de fonctionnement d'un tissu. Par exemple, un tissu cancéreux ayant une activité métabolique élevée aura une image plus lumineuse. La durée de l'examen varie entre vingt et quarante minutes.

Risques et effets secondaires d'une TEP

La quantité de la substance radioactive injectée lors de cet examen est très faible, il n'existe pas de risque que le fonctionnement de l'organisme soit affecté. Mais il est demandé au patient de boire beaucoup d'eau afin d'éliminer rapidement la substance radioactive de l'organisme.

La TEP est déconseillée aux femmes enceintes et en cas d'allaitement celui-ci devra être interrompu après l'examen pendant au moins 24 heures.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc