3 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxImagerie par Résonance Magnétique

L’imagerie par résonance magnétique (IRM)

L'imagerie par résonance magnétique en abrégé IRM permet de visualiser une grande partie des organes internes du corps. Cela permet au spécialiste d'obtenir rapidement un diagnostic fiable. Son champ d'application est très large. Cet examen peut être utilisé pour la recherche de pathologies digestives, cardiaques, osseuses ou cérébrales, vasculaires et gynécologiques.

Le fonctionnement de l'IRM

La machine permettant de faire l'IRM est composée d'un tunnel d'environ 2 m comportant plusieurs éléments. Il se compose d'un puissant aimant qui est le cœur du fonctionnement de l'IRM. En effet, c'est grâce à l'aimant que le champ magnétique est produit.

La salle d''IRM dispose aussi d'un lit qui permet au patient de rester allongé tout au long de l'examen. Celui-ci permet au patient de pénétrer à l'intérieur du tunnel de l'aimant. Le diamètre du tunnel varie fortement en fonction des constructeurs. Il dispose la plupart du temps d'un éclairage interne. Lors de son fonctionnement, l'IRM est relativement bruyante.

La machine s'emploie avec des antennes. Ces antennes sont faites à base de cuivre. Celles-ci sont placées sur le patient pour permettre la visualisation des organes à étudier. Le principe de l'IRM repose sur les propriétés magnétiques de l'atome d'hydrogène contenu dans les tissus de l'organisme.

La technique consiste à stimuler les noyaux des atomes d'hydrogène qui vont émettre des signaux. Ces signaux seront captés par l'antenne de la machine pour être traités par un ordinateur.

L'ordinateur pourra ainsi faire une reconstitution en 2D ou 3D des organes internes. Il est possible que le spécialiste en charge préconise parfois l'utilisation de produit de contraste. Il est généralement injecté au patient pour améliorer la qualité des résultats.

Le déroulement de l'examen

Avant une IRM, il est demandé au patient de se rendre au vestiaire pour retirer les vêtements susceptibles de nuire à l'examen. Il devra également retirer les objets métalliques qu'il porte. Cela peut-être des alliances, des prothèses auditives, des cartes magnétiques, etc. Les porteurs de stimulateur cardiaque ne peuvent faire une IRM. En effet, les ondes magnétiques que l'appareil émet peuvent endommager le stimulateur cardiaque.

Lors de l'examen, le personnel médical placera l'antenne sur le corps du patient. L'antenne sera disposée sur la zone à explorer. En fonction de l'objectif de l'examen, il peut avoir une ou plusieurs antennes. Ils aideront ensuite le patient à s'allonger sur le lit de l'appareil. Le lit glissera lentement dans le tunnel de l'appareil. La durée de l'examen peut varier entre 15 à 20 minutes. Durant ce laps de temps, il est demandé au patient de ne pas bouger et de respirer calmement.

Les risques associés à une IRM

L'IRM est un examen qui ne comporte pas de risque. L'examen est quasiment indolore et non invasif. Les seuls risques connus sont liés à des éléments extérieurs. Par exemple, si le patient porte un stimulateur cardiaque, il est risqué pour lui de faire une IRM car son appareil électronique peut tomber en panne lors de l'examen. Le risque est accru aussi tout malade portant une valve cardiaque ou tout corps étranger métallique présent dans son corps.

Il est donc demandé au patient de se débarrasser de tout objet métallique et de signaler le port d'implants ou de prothèses, car tous ces éléments peuvent perturber l'examen.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc