La coloscopie ou colonoscopie, examen visuel du côlon

La coloscopie est prescrite aux patients qui sont sujets à des symptômes particuliers, c’est un examen visuel du côlon. Il peut s’agir de saignements intestinaux, de coliques fréquentes ou de maux de ventre. L’examen est également recommandé aux patients qui ont des antécédents de cancer ou de pathologies intestinales.

Pour réaliser la coloscopie, le médecin se sert d'un endoscope. Grâce à cet appareil, le praticien sera en mesure de déceler les différentes anomalies qui peuvent toucher le côlon.

Ces anomalies peuvent être des polypes ou des tumeurs bénignes. La coloscopie permet également au médecin d'effectuer des ablations de ces pathologies cancéreuses. La coloscopie est faite par le service dédié à la gastro-entérologie d'un centre hospitalier.

Comment se préparer à une coloscopie ?

La coloscopie nécessite une préparation particulière de la part du patient. Les instructions données par le médecin varient en fonction des cas et des patients. Le régime alimentaire fait partie des directives incontournables. En effet, le patient devra consommer une grande quantité de liquide (eau, bouillon, soupe, thé, etc.).

Par contre, il lui sera interdit de boire de l'alcool. Le fait de suspendre la consommation d'aliments solides n'est souvent pas suffisant pour l'étude du côlon. Il faudra consommer des produits particuliers pour nettoyer complètement les intestins. Ces produits sont la plupart du temps à base de sodium ou de polyéthylèneglycol.

Il est également important que le patient soit à jeun le jour de l'examen. Celui-ci doit éviter de manger pendant les 6 heures qui précèdent la coloscopie. Certains médicaments peuvent avoir un impact sur le bon déroulement de la coloscopie.

C'est pourquoi le patient doit faire part des différents médicaments qu'il consomme à son médecin traitant. Le médecin pourra alors définir les médicaments qu'il pourra continuer à prendre.

Le déroulement de la coloscopie

Avant une coloscopie, il est demandé au patient de retirer certains vêtements pour faciliter le déroulement de l'examen. Si le patient est relativement stressé, un tranquillisant lui sera administré pour réduire son inquiétude. Le patient est alors installé sur la table. La plupart du temps, il est allongé sur le côté.

Dès que les préparatifs sont terminés, le médecin pourra introduire l'endoscope par le rectum du patient. Le médecin progressera ensuite à travers le gros intestin pour atteindre la zone qu'il suspecte. De l'air est injecté dans l'intestin pour éteindre les parois de celui-ci. La coloscopie dure une demi-heure environ.

Au terme de l'examen, le patient aura la possibilité de boire et de manger normalement. Le patient est généralement maintenu dans les locaux. Cette période d'observation peut durer plusieurs heures. Une fois que le médecin aura donné son autorisation, le patient pourra regagner son domicile. Il est conseillé au patient de se faire accompagner par une personne de son entourage.

Les risques et les inconvénients de la coloscopie

La coloscopie comporte très peu de risques toutefois, des complications peuvent faire leur apparition. Il est possible que la coloscopie entraine des hémorragies ou des perforations du côlon.

Après l'examen, le patient peut ressentir des douleurs abdominales ou même constater du sang dans ses selles. Celui-ci peut être sujet à des fièvres ou des frissons. En cas d'apparition de ces symptômes, le patient doit prévenir son médecin pour qu'il prenne les dispositions nécessaires.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc