21 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxElectroencéphalographie

L’électroencéphalographie, l’analyse du fonctionnement du cerveau

L’électroencéphalographie est une technique médicale qui donne la possibilité au médecin d’analyser le fonctionnement du cerveau. L’examen permet d’étudier l’activité électrique des neurones du cerveau. L’information recueillie apparait sous forme de tracé dénommé électroencéphalogramme.

Au cours de l'électroencéphalographie, dix à vingt électrodes composées d'un alliage argentique sont disposées en symétrie sur la tête du patient. Elles peuvent être maintenues de différentes façons.

Les électrodes sont soit disposées sur un casque, soit fixées sur la tête au moyen d'une pâte ou de ventouses. Les données qu'elles récoltent sont envoyées vers un appareil qui se charge de dessiner les différents tracés. Chaque tracé correspond à une onde particulière. Une électroencéphalographie standard ne comporte aucun risque et demeure totalement indolore.

L'intérêt d'une électroencéphalographie

L'électroencéphalographie est un examen qui permet de dépister et de traiter un certain nombre d'anomalies neurologiques. La technique renseigne le médecin sur plusieurs pathologies telles que les tumeurs, les infections, les accidents vasculaires cérébraux, etc.

Elle permet aussi d'étudier des troubles psychiques comme les insomnies, les troubles confusionnels, la démence, etc.
Dans certains cas, l'électroencéphalographie permet de confirmer la mort cérébrale d'un patient après un arrêt cardiaque.

Toutefois, l'électroencéphalographie demeure fréquemment employée dans le diagnostic d'épilepsies. Dans le cadre de l'étude des épilepsies, l'examen peut avoir lieu en dehors des crises ou lors d'une crise. L'examen disposait d'un champ d'application assez vaste, mais de nos jours, avec l'avènement des techniques d'imagerie médicale (scanner, IRM, etc.) son champ d'action a été réduit.

Le déroulement de l'examen

L'électroencéphalographie peut se faire dans une clinique ou dans un centre hospitalier. La séance peut être parfois filmée. La vidéo obtenue permet au personnel médical d'analyser les comportements physiques du patient. En fonction des cas, les méthodes employées par l'électroencéphalographie peuvent différer.

L'examen peut être fait en phase d'éveil ou de sommeil du patient. Dans certains cas, plusieurs enregistrements peuvent être faits à la fois. Ces différents enregistrements prennent en compte les mouvements oculaires, la tension, la respiration, etc. Il est également possible que l'examen soit accompagné de médicaments.

Lorsque le patient est éveillé, l'examen peut durer moins d'une demi-heure. Durant ce délai, plusieurs enregistrements sont effectués (4 montages successifs). Pour réaliser un tracé de repos, le patient devra éviter tout mouvement et garder les yeux fermés pendant plusieurs minutes. Le spécialiste observera les différents rythmes cérébraux pendant la phase de repos et la phase d'éveil.

Pendant ces phases, le médecin réalisera plusieurs exercices : l'hyperpnée et la stimulation lumineuse intermittente. L'hyperpnée consiste à respirer profondément de manière lente. La stimulation lumineuse suggère une exposition à des rayons de lumière dont la puissance augmentera au fur et à mesure.

Dans le cas du traitement d'une épilepsie grave, les électrodes fixées directement sur le cortex cérébral (électrocorticographie). Il est même possible que celles-ci soient insérées à l'intérieur du cerveau. Il s'agit d'une stéréoélectroencéphalographie.

Si le patient est inconscient, les exercices peuvent être des stimulations auditives ou des stimulations des réflexes. Chez les enfants de moins de 5 ans, l'électroencéphalographie est réalisée lorsqu'ils dorment.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc