21 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxScintigraphie à la MIBG

La scintigraphie à la MIBG

La scintigraphie à la métaiodobenzylguanidine (MIBG) est une méthode d’imagerie médicale. Cet examen emploie un produit dénommé métaiodobenzylguanidine (MIBG). Il permet de déceler les différentes pathologies cancéreuses se trouvant dans l’organisme.

Certaines conditions sont nécessaires pour le bon déroulement de la scintigraphie à la MIBG. Les composants contenus dans certains médicaments peuvent gravement perturber. Il est donc important que le patient donne la liste des différents médicaments qu'il prend régulièrement à son médecin. Il peut s'agir de remèdes contre la toux, le rhume ou les allergies. On recommande d'arrêter leur prise dès la semaine qui précède le jour de la scintigraphie à la MIBG.

Deux jours avant la scintigraphie à la MIBG, le médecin prescrira un médicament à base d'iodure de potassium sursaturé ou de soluté de Lugol. Il est destiné à faciliter l'évacuation de la substance radioactive qui sera prise lors de l'examen ; ce traitement se poursuivra une semaine après l'examen.

Le déroulement de l'examen

La scintigraphie à la MIBG est réalisée dans un service de médecine nucléaire. L'examen se fait en deux phases : l'étape de l'injection et celle de la prise des clichés.

Peu de temps avant la scintigraphie, le patient recevra une injection de MIBG. L'injection se fait dans une veine du bras ou de la main.Il faut environ un quart d'heure pour administrer le produit. Le patient reviendra dans les jours qui suivent pour la prise des clichés. Le délai varie de un à trois jours.

Durant la dernière phase de l'examen, le patient doit porter des vêtements sans ornements métalliques. Dans la salle, le patient restera allongé et immobile. Le spécialiste pourra alors prendre des clichés des organes internes du patient. .

Dès la fin de cet examen qui dure en moyenne une heure, le produit injecté va perdre progressivement ses propriétés radioactives. La substance peut mettre plusieurs jours avant d'être totalement expulsée de l'organisme. Il sera évacué par les voies naturelles du corps.

À ce moment-là, il importe que le patient suive des mesures particulières. À chaque passage aux toilettes, il devra tirer plusieurs fois la chasse d'eau et se laver soigneusement les mains. Il est également conseillé au patient de boire beaucoup de liquide, l'eau de préférence, pour faciliter l'élimination du produit.

Les risques et les inconvénients de la scintigraphie à la MIBG

Pour la réalisation de la scintigraphie MIBG, des rayons X et des matières radiopharmaceutiques sont employés. Ces différents éléments constituent un danger pour la santé s'ils sont employés à fortes doses. Cependant, l'examen médical suit des dosages stricts pour prévenir des risques éventuels.

Les inconvénients de l'examen sont assez rares et de faible envergure. Il peut s'agir de saignement ou d'enflure au niveau du point d'injection. Le patient peut faire une réaction allergique au produit injecté. Il s'agit d'un phénomène rare qui peut être jugulé par la prise de médicaments antiallergiques.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc