23 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxHystéroscopie

L’hystéroscopie, pour examiner l’intérieur de l’utérus

L’hystéroscopie aide à explorer et analyser les parois de la cavité utérine. L’examen se fait à l’aide d’un hystéroscope. Il se compose d’un tube souple ou rigide nanti d’une optique. Cet examen est fait par un gynéco-obstétricien. L’hystéroscopie peut être réalisée dans une clinique privée ou un centre hospitalier public.

L'hystéroscopie sert à déceler ou à traiter des maladies. L'examen est prescrit lorsque la patiente est sujette à des saignements utérins ou des fausses-couches à répétition. L'étude est également faite après un bilan de fertilité. Dans le cas d'une hystéroscopie chirurgicale, le spécialiste sera en mesure de traiter des polypes, des fibromes ainsi que différentes anomalies de la cavité utérine.

Les précautions à prendre avant l'examen

L'hystéroscopie ne doit pas se faire au moment des règles. La période idéale se situe après la première partie du cycle menstruel. Si la patiente doit subir une hystéroscopie opératoire, celle-ci sera sous anesthésie générale. Dans ce cas, elle devra faire un bilan sanguin. Cet examen se fait une semaine avant l'intervention.

La patiente devra avoir une hygiène convenable quelques heures avant l'hystéroscopie. Il est également important pour la patiente d'être à jeun le jour de l'examen. Durant les six heures qui précèdent l'opération, elle ne doit ni boire ni manger. S'il s'agit d'une hystéroscopie sans anesthésie générale, la patiente ne sera pas obligée de suivre ces différentes directives.

Déroulement d'une hystéroscopie

Le spécialiste en charge de l'hystéroscopie est un gynéco-obstétricien. En fonction des objectifs du spécialiste, l'hystéroscopie peut être sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale.

Une fois les différentes formalités remplies, la patiente sera invitée à passer dans le vestiaire. Dans le vestiaire, la patiente devra se dévêtir partiellement ou entièrement. Elle se rendra ensuite dans la salle d'examen.

L'hystéroscopie se fait dans des conditions stériles pour éviter tout risque d'infection. Le gynéco-obstétricien mettra en place le spéculum (Instrument médical servant à écarter les bords de certains orifices). Il désinfectera le col avant d'insérer l'hystéroscope. Un gaz ou du sérum physiologique sera employé pour rendre les parois plus lisses. Cela permettra au spécialiste de mieux repérer les anomalies. L'examen est très rapide. Il ne prend qu'une vingtaine de minutes.

À la suite d'une hystéroscopie, la patiente pourra manger et boire normalement. De faibles saignements apparaîtront dans les jours qui suivent l'examen. Ceux-ci s'estomperont très rapidement.

Les risques de l'hystéroscopie

Les risques liés à l'hystéroscopie surviennent rarement. Toutefois, l'apparition de complications demeure possible. Toute exploration corporelle expose le patient à des hématomes, des infections, etc. Des lésions des organes entourant l'utérus (ovaires, vessie, etc.) peuvent également apparaitre.

De plus, l'utilisation des produits anesthésiques peut causer des complications suivant la condition de santé de la patiente. Pour éviter ce cas de figure, il est généralement conseillé au patient de prendre rendez-vous avec un spécialiste en anesthésie pour des examens.

Le gaz ou le liquide employé lors de l'hystéroscopie peut se répandre dans les vaisseaux sanguins. Cela pourrait entraîner des problèmes graves chez une patiente. Si la malade est sujette à des saignements relativement abondants à la suite d'une hystéroscopie, celle-ci doit contacter rapidement son médecin traitant.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc