23 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxExamen du liquide céphalo-rachidien

L’examen du liquide céphalo-rachidien

L’examen du liquide céphalo-rachidien (LCR) est une méthode d’analyse employée dans les laboratoires des services médicaux. Elle est fréquemment utilisée en urgence.

L'examen du liquide céphalo-rachidien sert à déceler la cause des pathologies nerveuses comme la méningite. Les résultats obtenus à la suite de l'examen peuvent aider à sauver la vie d'un patient ou à préserver sa condition de santé. Une fois la cause bactérienne déterminée, le médecin pourra alors définir un traitement antibiotique adéquat. Si aucune mesure n'est prise rapidement, le patient pourrait garder des séquelles irréversibles.

Quand faut-il faire un examen du liquide céphalo-rachidien ?

L'examen est fréquemment sollicité pour le dépistage de la méningite aiguë. La méningite est une inflammation des méninges (tissus enveloppant le cerveau et la moelle épinière) due à une attaque bactérienne. Les analyses du liquide céphalo-rachidien permettent de déterminer le type de méningite ainsi que l'origine bactérienne de celle-ci.

La méthode est aussi employée pour trouver d'autres types de pathologies pouvant toucher le système nerveux. Il peut s'agir de méningo-encéphalites (inflammation du cerveau), de myélites (inflammation de la moelle épinière), ou d'abcès cérébraux. Les analyses donnent également la possibilité de déceler des scléroses en plaques (maladie neurologique).

Le déroulement de l'examen

Pour la prise du liquide céphalo-rachidien, le patient peut rester assis ou se coucher sur le côté. Une fois le patient installé, le médecin va procéder à la ponction lombaire. Elle se fait à l'aide d'une aiguille particulière. Après avoir désinfecté la peau, le médecin va effectuer un prélèvement entre deux vertèbres lombaires. Dans certains cas, il est possible que le patient subisse une anesthésie locale. Le liquide recueilli va être envoyé sans délai dans le laboratoire pour les analyses.

Différents types d'analyses sont effectuées dans le laboratoire. Il y aura, tout d'abord, une analyse cytologique. Elle recherche les différentes cellules présentes dans le liquide. L'analyse se focalise principalement sur la recherche de globules blancs. Nous avons ensuite une analyse chimique. Elle permet de déterminer le dosage des protéines, des ions chlorure et de glucose. Enfin, les spécialistes effectuent une analyse bactériologique. Il s'agit d'une mise en culture qui permettra de déceler la bactérie responsable de la maladie.

Les résultats obtenus et leurs interprétations

À la suite des analyses, les résultats obtenus comprennent un certain nombre de paramètres qui permettent au médecin traitant d'établir la cause du mal. Les résultats « normaux » doivent respecter une certaine quantité d'éléments présents dans le liquide céphalo-rachidien. La quantité standard de cellules doit être située entre 2 et 5 cellules/ml. Le taux de protides devra être compris entre 0.2 et 0.4 g/l et le taux de glucose devra se trouver entre 0.4 et 0.6 g/l. Ces différents taux permettent de savoir si le patient n'est pas sujet à une pathologie neurologique.

Si le taux de cellules dépasse les 5 cellules/ml, cela veut dire que le patient est atteint de méningite ou de méningo-encéphalite. Le type de cellules découvertes dans le liquide céphalo-rachidien détermine la nature de la méningite. Si des polynucléaires sont découverts, le patient peut souffrir d'une méningite purulente. Par contre, si le liquide contient du sang, cela veut dire que le patient fait une hémorragie méningée. Il existe bien d'autres interprétations des résultats obtenus à la suite des examens.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc