24 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxFibroscopie bronchique

La fibroscopie bronchique ou endoscopie bronchique

Également connue sous le nom d’endoscopie bronchique, la fibroscopie bronchique est une méthode d’imagerie médicale destinée à l’étude de l’arbre archéo-bronchique. Généralement, elle sert à déceler des tumeurs. Elle permet également de déceler des maladies infectieuses ou infiltrative diffuse pouvant toucher le poumon.

En plus du dépistage, la fibroscopie bronchique permet au médecin de traiter certaines pathologies. Le spécialiste qui se charge de réaliser l'examen est un pneumologue. Celui-ci peut le faire dans un centre hospitalier public ou privé. La fibroscopie bronchique peut se faire sous anesthésie locale ou générale. Si l'examen nécessite l'emploi d'un fibroscope à tube rigide, l'examen doit se faire impérativement sous anesthésie générale.

Se préparer en vue d'une fibroscopie bronchique

Le patient doit suivre un certain nombre de directives pour faciliter le bon déroulement de la fibroscopie bronchique. Certains médicaments que le patient prend régulièrement sont contre-indiqués. Il s'agit majoritairement des médicaments renfermant des anticoagulants.

En fonction des cas, le médecin préconisera l'arrêt de la prise du médicament ou le substituera par un autre médicament. Le patient aura à faire une prise de sang avant l'examen. Le sang prélevé sera analysé pour vérifier son hémostase. Pour finir, le patient devra être à jeun le jour de son examen. Pendant les deux heures qui précèdent la fibroscopie bronchique, le patient ne pourra ni manger ni boire.

Le déroulement de l'examen

Une fois que le patient aura rempli les différentes conditions administratives, il sera amené dans le vestiaire où il se dévêtira. Il sera ensuite envoyé dans la salle d'examen. Si le patient montre des signes d'inquiétude ou de stress, il pourra recevoir un tranquillisant.

Avant l'insertion du fibroscope, le médecin étale du gel anesthésique au fond de la gorge du patient. Ceci dans le but de réduire les maux ressentis lors de la pose du fibroscope. Toutefois au niveau des cordes vocales, le patient sentira une douleur brève. Après l'application du gel, le pneumologue va commencer l'introduction du fibroscope par le nez ou la bouche du patient.

Le tube de l'appareil va alors progresser de l'orifice d'entrée jusqu'aux bronches. À destination, le médecin pourra commencer les analyses et les prélèvements. La fibroscopie bronchique dure 20 minutes en moyenne. Dès que le médecin aura donné son accord, le patient pourra regagner son domicile. Il devra éviter de manger ou de boire le temps que l'effet du gel anesthésique s'arrête.

Les risques d'une fibroscopie bronchique

Comme la majorité des méthodes médicales à exploration corporelle, la fibroscopie bronchique comporte des risques. Ces risques peuvent survenir dans des conditions exceptionnelles. Certains patients peuvent avoir des réactions allergiques aux produits anesthésiques.

Il est aussi possible de contracter des infections à la suite de la fibroscopie bronchique. Cependant, les cas d'infection sont très rares à cause des mesures sanitaires qui sont appliquées.

En plus des infections pulmonaires, le patient peut développer un pneumothorax. Il s'agit d'une pathologie qui peut apparaître après la réalisation d'une biopsie. Dans la majorité des cas, cette anomalie est relativement sans danger. La biopsie peut également engendrer des saignements au niveau des bronches. À la suite de l'examen, le patient sera sujet à des toux qui cesseront au bout de quelques heures.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc