25 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxArthroscopie

L’arthroscopie, pour examiner une articulation

L’arthroscopie est une technique médicale qui aide le médecin à déceler des anomalies dans une articulation. Cet examen favorise le traitement d’éventuelles pathologies liées à la structure de l’articulation. Réalisée par un chirurgien orthopédiste, l’arthroscopie permet d’effectuer des prélèvements et intervention chirurgicales.

Le champ d'action de l'arthroscopie s'étend à toute la structure de l'articulation (la synoviale, le cartilage, les tendons, les ligaments, etc.). Une arthroscopie peut être faite sur une hanche, un genou, une épaule, etc. L'examen se fait à l'aide d'un appareil appelé arthroscope. Celui-ci dispose d'un tube rigide muni d'une caméra. Un écran de contrôle affiche les images filmées par la caméra. Pour éviter des risques d'infection, l'arthroscopie est réalisée dans des conditions stériles.

Préparatifs en vue d'une arthroscopie

Avant une arthroscopie, des préparations sont effectuées pour faciliter le bon déroulement de l'examen. Il sera demandé au patient d'effectuer des analyses de sang pour vérifier si son sang se coagule normalement. La vitesse de coagulation est un facteur important lors d'une chirurgie.

L'arthroscopie se fait principalement sous anesthésie générale. Le patient aura à consulter un anesthésiste réanimateur pour que toutes les mesures soient prises lors de son anesthésie générale.

Durant les jours qui précèdent l'arthroscopie, le patient devra arrêter de prendre certains médicaments pouvant biaiser l'examen. Le patient doit donc détailler la liste des médicaments qu'il prend à son médecin traitant.

Déroulement d'une arthroscopie

Le jour de l'examen, le patient doit être à jeun. Une fois installé dans la salle d'examen, le patient sera mis sous anesthésie. Au bout de quelques minutes, le chirurgien pourra commencer l'opération.

Le médecin désinfecte la zone à inspecter puis effectue une incision. C'est par cette petite ouverture que l'arthroscope pourra être introduit dans l'articulation. Après une exploration de la zone incriminée, le chirurgien fera des prélèvements ou traitera le mal.

Une arthroscopie dure une demi-heure environ. À la fin de l'arthroscopie, le patient pourra recommencer à boire et à manger. Il sera maintenu toutefois dans les locaux hospitaliers pour une période d'observation qui peut durer plusieurs heures.

En raison de l'anesthésie générale, le patient doit se faire accompagner par un proche pour plus de sécurité. Il devra également cesser toute activité physique durant quelques jours.

Les risques et les inconvénients de l'examen

L'arthroscopie entraine rarement des complications. Lorsqu'elles surviennent, les complications sont sans gravité et faciles à traiter. Il peut s'agir d'infections résultantes de l'incision du chirurgien, d'accumulation de sang dans l'articulation (hémarthroses), de thromboses, de phlébites, etc.

L'anesthésie générale comporte également des risques. Cependant, les différents examens effectués chez l'anesthésiste réanimateur permettront de les limiter sensiblement.

L'arthroscopie est totalement indolore du faite de l'anesthésie. Toutefois, le patient pourra ressentir des douleurs au niveau de l'articulation qui a subi l'intervention. Ces douleurs peuvent persister pendant plusieurs jours. Pour aider le patient à mieux supporter ces maux, des antalgiques lui sont prescrits.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc