17 juin 2014 AccueilTechniques médicalesExamens et analysesExamens médicauxScintigraphie myocardique

La scintigraphie myocardique, mesurer le flux sanguin du muscle cardiaque

Au cours d'une scintigraphie myocardique, un isotope radioactif sera injecté au patient, celui-ci va se fixer au niveau des tissus du muscle cardiaque proportionnellement au débit sanguin. Pour cet examen, on peut utiliser soit le thallium 201 ou le technétium comme traceurs.

Quand faire une scintigraphie myocardique à l'effort ?

La scintigraphie myocardique à l'effort est réaliser dans l'optique de poser un diagnostic initial de maladies coronariennes ou dans le but de déterminer si l'usage d'examens invasifs (par exemple la coronarographie) est nécessaire. Cet examen peut être également réalisé dans le but de localiser ou confirmer la présence d'une ischémie.

La scintigraphie myocardique permet enfin d'évaluer le risque d'accidents cardiaques chez les personnes présentant des facteurs de risque notamment avant une intervention chirurgicale.

Lors de l'examen, un traceur radioactif est injecté au patient par voie intraveineuse et va se fixer sur le muscle cardiaque. Cette injection est faite au cours d'un effort qui est fait généralement sur un vélo.

Au cours de l'exercice physique, le patient est sous la surveillance d'un cardiologue qui contrôle sa tension artérielle et fait un enregistrement continu de l'électrocardiogramme. La durée de l'exercice d'effort varie entre 15 et 30 minutes.

Il peut arriver que certaines personnes ne soient pas en mesure d'effectuer un effort conséquent sur bicyclette. Pour ces personnes, l'exercice d'effort est remplacé par l'injection d'un médicament (la persantine) qui a la particularité de mimer les effets d'un effort.

Après cette première étape, un délai d'environ 90 minutes doit être respecté avant que le médecin réalise la prise d'images scintigraphiques à l'aide d'une gamma-caméra. Durant cette étape qui dure une quinzaine de minutes, il est demandé au patient de rester immobile lors de l'acquisition des images. Cette étape peut s'accompagner de l'enregistrement du rythme cardiaque afin d'évaluer la fonction globale du cœur.

Quand faire une scintigraphie myocardique au repos ?

La scintigraphie myocardique au repos est faite généralement afin de compléter le diagnostic établi après une scintigraphie à l'effort anormal afin de situer l'origine d'un déficit de perfusion repéré à l'effort.

Cet examen peut être également réalisé afin de déterminer si un pontage ou un geste de revascularisation est susceptible d'améliorer la fonction du muscle cardiaque. Lors de l'injection du traceur radioactif, le patient est cette fois-ci au repos. La procédure suivant l'injection est la même que lors de la scintigraphie myocardique à l'effort.

Risques et effets secondaires d'une scintigraphie myocardique

La dose de substance radioactive utilisée est très faible et est donc sans danger pour le patient. En plus de cela, elle disparait rapidement du corps après quelques jours et ne provoque aucun effet secondaire. Mais elle ne doit pas être injectée chez une femme enceinte et en cas d'allaitement.

Il est vivement recommandé à tout patient souffrant d'asthme de signaler ce fait au médecin. Durant les 48 heures précédant l'examen, il est demandé au patient de ne pas consommer des médicaments ou des aliments contenant du potassium. Il ne faut également pas consommer du chocolat, du thé ou du café pendant les 24 heures précédant l'examen.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Examens médicaux

Techniques médicales

Santé Doc