13 juin 2014 AccueilMaladiesTumeursCancersCancer colorectal

Le cancer colorectal, le cancer de la muqueuse du côlon ou du rectum

Le cancer colorectal, se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon ou du rectum appelées polypes. Cet adénocarcinome semble être le résultat d’un ensemble de facteurs comme l’hérédité, l’âge, une alimentation riche en graisse ou l’exposition à des substances cancérigènes. Placé au troisième rang des cancers les plus fréquents, Le cancer du côlon et du rectum touche aussi bien les hommes que les femmes.

Si les causes du cancer colorectal restent encore difficiles à déterminer, on note que des facteurs à risque favorisent son apparition. Une alimentation riche en cholestérol, les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, des facteurs héréditaires ajoutés à un âge avancé sont des prédispositions importantes.

Cette maladie se manifeste par des douleurs abdominales, la diarrhée, la présence de sang dans les selles et une perte de poids. Grâce à un dépistage précoce, elle peut être traitée efficacement par la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie.

Causes et symptômes

Le cancer colorectal commence lorsque le processus de renouvellement des cellules, qui tapissent la muqueuse du côlon ou du rectum est mis en mal. Quant cela se produit, des cellules anormales croissent et se divisent, elles peuvent conduire à des excroissances appelées polypes dans le colon ou le rectum.

Les polypes prennent généralement plusieurs années à se développer. Cependant les mutations génétiques supplémentaires déstabilisent encore plus ces cellules et elles deviennent cancéreuses.

Dans un premier temps les cellules cancéreuses se développent localement on parle de tumeur primaire. Ensuite elles migrent dans l'organisme par la circulation sanguine et le système lymphatique pour constituer leurs métastases dans les poumons ou le foie.

Les cancers colorectaux se développent souvent en silence, sans provoquer de symptôme particulier. Ils peuvent rester longtemps imperceptibles dans les premiers stades de croissance. Lorsque le cancer s'approche de l'extrémité du côlon droit ou du rectum, il provoque une anémie due à des saignements rectaux sur une longue période.

L'anémie cause de la fatigue, de la faiblesse et l'essoufflement. Les cancers du côlon gauche plus étroit que le colon droit provoquent une obstruction intestinale qui se manifeste par la constipation ou un changement dans la consistance des selles. Des symptômes supplémentaires tels que des douleurs abdominales, les ballonnements, la diarrhée et perte de poids indiquent que la maladie s'est étendue à d'autres organes.

Traiter et prévenir le cancer colorectal

De nombreuses options de traitement sont disponibles pour le cancer colorectal, tel que la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. Il nécessite une intervention chirurgicale dans presque tous les cas en supprimant la portion du côlon atteinte par la tumeur.

La chimiothérapie est également utilisée pour traiter le cancer du côlon et du rectum car elle permet d'atteindre les cellules cancéreuses quelle que soit leur localisation.

Quant à la radiothérapie est rarement utilisée pour le cancer du côlon. Elle est utilisée pour détruire les cellules cancéreuses, qui pourraient subsister après l'intervention chirurgicale ou pour soulager les symptômes du cancer du rectum.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Cancers

Santé Doc