3 juillet 2014 AccueilMaladiesMaladies ophtalmologiquesDMLA

Dégénérescence maculaire liée à l’âge

La DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge) ou dégénérescence maculaire sénile est une maladie oculaire qui touche la rétine. Elle est un ensemble de lésions non inflammatoires provoquant la dégénérescence de la macula (partie centrale de la rétine).

La DMLA touche généralement la tranche vieillissante de la population (50 ans et plus) et est une des causes majeures de la cécité des personnes du troisième âge, avec une prévalence de 50%. Cette affection oculaire est généralement unilatérale (atteint un seul œil) mais elle se bilatérise (atteint les deux yeux) s'il n'y a pas de suivi médical.

Les différentes formes de DMLA

La pathologie se décline en deux formes. La forme sèche ou atrophique est caractérisée par une progression lente de la pathologie. Elle atteint les deux yeux ? avec une possibilité d'apparition de néovaisseaux choroïdiens. La forme humide ou exsudative est caractérisée par une évolution rapide de la pathologie, avec une apparition de néovaisseaux choroïdiens et la présence de petits kystes ou KRE. Ces néovaisseaux peuvent être visibles ou occultes.

Les causes

Les causes de la pathologie sont inconnues ? mais elles sont souvent concédées à une variété de facteurs. Cependant les facteurs génétiques restent l'une des causes premières. Les autres facteurs déclencheurs de la pathologie sont généralement l'âge, le tabac, les antécédents, familiaux à la maladie, l'hypertension, le surplus de poids et les médicaments comme l'aspirine.

Les symptômes

Les symptômes de l'affection sont indolores et passent inaperçu. Pour les détecter plusieurs tests sont réalisés. Le test ETDRS permet de détecter la réduction de l'acuité visuelle. Le test de sensibilité des contrastes mettre en évidence la réduction de la sensibilité à la lumière de l'oeil.

Le test des métamorphopsies met en évidence la vision déformée du patient. Le test du champ visuel montre la formation d'un scotome sur l'œil. L'examen du fond de l'œil est réalisé par un ophtalmoscope enfin de détecter une modification au niveau de la macula (dépôt de drusen).

La mise en évidence des néovaisseaux et ses conséquences est réalisé par une angiographie à la fluorescéine. Le dernier examen est la tomographie en cohérence optique, qui permet de mesurer l'épaisseur de la rétine et déterminer la quantité de néovaisseaux sur la macula. Le patient souffre alors d'une diminution de la vision suivi d'une déformation d'image visuelle. Puis au niveau de l'œil, on a l'apparition d'un scotome rendant le patient incapable de lire correctement.

Traitement

Il n'existe pas, pour l'instant, de traitements curatifs de la maladie. Cependant des traitements typiques, qui ralentissent l'évolution de la maladie sont prescrits pour chaque forme.

Pour la forme sèche, seule une prise de supplément de vitamines anti-oxydantes peut réduire l'évolution de la maladie.

Pour la forme humide, plusieurs traitements thérapeutiques sont conseillés. Un traitement médicamenteux à base d'antiangiogéniques est utilisé pour empêcher la formation de néovaisseaux sur la rétine et éviter la dégradation de la macula.

Un traitement ophtalmologique basé sur la photocoagulation des lésions au laser ou la thérapie photodynamique peut également être préconisé.

La thérapie photodynamique consiste à détruire les néovaisseaux en injectant de la visudyne dans une veine sous la macula. La photocoagulation des lésions au laser consiste à détruire avec un laser à haute tension les néovaisseaux de la rétine. Cette intervention n'est cependant pas sans risque : elle peut causer la cécité du patient.

Des mesures hygiéno-diététiques comme l'arrêt du tabac sont également conseillées.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Maladies ophtalmologiques

Santé Doc