12 juin 2014 AccueilMaladiesMaladies ophtalmologiquesDaltonisme

Le daltonisme, une incapacité à distinguer des couleurs

Maladie génétique, le daltonisme constitue une perturbation de la vue se manifestant par des difficultés à distinguer certaines couleurs. En raison de la déficience d’un, de deux ou de trois sortes de cônes rétiniennes, les daltoniens ont du mal à percevoir le vert, le rouge et, plus rarement, le bleu ; il en va ainsi aussi des combinaison entre ces couleurs.

Une lésion cérébrale, nerveuse ou oculaire peut occasionner le daltonisme. Cette anomalie peut être due à des substances chimiques. Toutefois, l'origine génétique est prépondérante. La transmission liée au sexe s'explique par le fait que le gène du daltonisme est porté par le chromosome sexuel X. Aucun traitement connu ne parvient à rétablir la perception des couleurs.

Les causes du daltonisme

Une anomalie au niveau de la rétine oculaire constitue la cause la plus fréquente du daltonisme. En général, un, deux ou les trois sortes de cônes ne se développent pas convenablement. L'un de ces cônes distingue le vert, l'autre le rouge et le dernier le bleu. Le dysfonctionnement d'un type de cônes engendre une difficulté à distinguer la couleur associée.

S'il est vrai que le daltonisme est généralement héréditaire, il s'avère aussi la conséquence ou la complication d'une affection de la rétine ou d'une blessure du nerf optique transmettant l'influx au cerveau.

Les symptômes du daltonisme

Les daltoniens ne parviennent pas à différencier certaines couleurs entre elles, ni à distinguer les combinaisons qui en résultent. Toutes les colorations paraissent ternes aux yeux d'une personne touchée par le daltonisme à la couleur rouge. Le marron, le rouge clair, l'orange et le vert sont des couleurs difficiles à différencier par un individu atteint d'un daltonisme poussé à la coloration verte. Les daltoniens ne se rendent pas compte de la perturbation de leur vision. Ils en généralement sont avertis par leur entourage.

Le traitement du daltonisme

La recherche des actions correctives de la vision des daltoniens va bon train. En plus de favoriser la détermination du type et du degré de daltonisme, un système de correction axé sur le rouge et le vert, permet d'amorcer une compensation visuelle à partir d'une boîte à verres spéciaux et de l'ouvrage d'essais Atlas explorateur.

Des lentilles de contact dont le filtre est axé sur l'iris ont l'avantage d'aider à compenser la perception des teintes et des couleurs.

Bien qu'aucun traitement n'arrive à rétablir la bonne perception des couleurs et des teintes, les daltoniens ne souffrent pas d'un véritable handicap car ils ont un système de référence propre dans lequel des nuances de gris substituent les teintes manquantes.

Maladies ophtalmologiques

Santé Doc