28 juin 2014 AccueilMaladiesMaladies ophtalmologiquesCataracte

Diagnostiquer, traiter et prévenir la cataracte

La cataracte est une maladie de l’œil qui se traduit par une opacification partielle ou totale du cristallin. Elle se manifeste par une baisse progressive de la vue, qui est suivie d’une photophobie. Cette pathologie affecte généralement les personnes du troisième âge (plus de 60 ans). Mais elle peut, quelques rares fois, survenir chez de jeunes personnes et des nouveau-nés.

La cataracte affecte généralement les deux yeux, mais à des rythmes différents. Il existe plusieurs types de cataracte en fonction de leur localisation : la cataracte capsulaire ou sous-capsulaire, la cataracte corticale ou nucléaire et la cataracte équatoriale ou polaire. La chirurgie demeure le principal traitement de la cataracte.

Causes

On ignore la cause réelle de l'opacification du cristallin. Les spécialistes indiquent que ce trouble du cristallin provient d'une modification chimique à l'intérieur de l'œil. Cette modification serait due au vieillissement de l'organisme, l'hérédité, à une blessure ou à une maladie.

D'autres études ont montré qu'une exposition excessive aux rayons du soleil, la consommation de tabac ou la prise de certains produits pharmaceutiques seraient des facteurs de risque pour la survenance d'une cataracte. Chez l'enfant, la cataracte a deux principales causes. Il s'agit de la dystrophie myotonique de Steinert et de la xanthomatose cérébrotendineuse.

Symptômes et diagnostic

La cataracte se manifeste par plusieurs signes cliniques. Indolore, elle se traduit surtout par une baisse de la vue (la vision de loin). D'autres symptômes comme photophobie (éblouissement à la lumière vive), une sensation de brouillard devant les yeux sont aussi évocateurs de la cataracte.

Le diagnostic de la cataracte se fait grâce à un examen de la vue par un ophtalmologue. Il pose le diagnostic à travers un examen du cristallin à la lampe à fente. Cet examen lui permet aussi de déterminer le type de cataracte (sous-capsulaire, corticale, nucléaire, polaire, zonulaire).

Traitement de la cataracte

Lorsque la cataracte est au début de son évolution, la prescription de lentilles permettra d'accroitre la netteté de la vision. Mais à un stade avancé c'est-à-dire lorsque le mal gêne les activités du patient, l'intervention chirurgicale reste et demeure le meilleur traitement de cette affection oculaire avec un taux de succès estimé à 95 % au moins.

Le traitement chirurgical consiste en une ablation de la cataracte suivie de l'implantation d'une lentille intraoculaire. Ce qui permettra d'améliorer la vision à distance.

Un traitement médicamenteux pour soigner la cataracte existe depuis les années 1990. Il a été élaboré par un biochimiste russe et consiste en l'usage de la N-actétylcarnosine (en collyre). Cette molécule a des propriétés anti-oxydatives.

Prévention de la cataracte

A l'heure actuelle, il n'existe aucune méthode efficace à 100% pour éviter la survenance de la cataracte. Mais certaines études ont révélé que le port de lunettes de soleil peut permettre d'éviter ou de réduire la formation d'une cataracte. Ces lunettes protègent le cristallin des rayons ultraviolets nocifs.

D'autres spécialistes préconisent la consommation d'aliments riches en antioxydants (les vitamines A, C et E, du zinc, du sélénium et du magnésium) afin de limiter le risque de développer cette pathologie. Enfin, un biochimiste russe a proposé l'emploi de la N-actétylcarnosine (en collyre) comme traitement préventif.

Maladies ophtalmologiques

Santé Doc