6 octobre 2014 AccueilGrossesse et bébéBébéBébé de 20 mois et alimentation solide

Aliments solides pour bébé de 20 mois

L’alimentation du bébé de 20 mois est marquée par le respect de certains principes alimentaires qui favorisent l’équilibre nutritionnel. Il s’agit, notamment, de la répartition de l’alimentation journalière en quatre prises alimentaires et de l’apport alimentaire quotidien comprenant des aliments énergisants et nutritifs.

Une alimentation équilibrée fournit à l'enfant la quantité suffisante et nécessaire d'éléments nutritifs appartenant à des groupes d'aliments (féculents, produits laitiers, fruits et légumes, protéines animales, matières grasses) et repartis lors du petit déjeuner, du déjeuner, du goûter et du diner.

Le petit déjeuner

Le premier repas de la journée doit apporter à l'enfant des éléments nutritifs qui accompagnement sa croissance et son développement en lui fournissant un apport énergétique pour mener à bien les différentes activités de la journée. Pour ce faire, des aliments bien spécifiques sont nécessaires au cours du petit déjeuner : le lait et ses dérivés, les féculents et les fruits. Ainsi, le menu peut comprendre une quantité de lait de croissance, une céréale ou du pain et une portion de fruit.

Le lait et ses dérivés (les yaourts et les fromages) permettent de couvrir des besoins nutritionnels. Ces produits laitiers apportent du calcium qui joue un rôle dans la constitution du squelette et des dents. Le lait de croissance fournir à l'organisme plusieurs nutriments, notamment les protéines, des vitamines, du fer, des acides gras essentiels.

La céréale ou le pain fournit de l'énergie. La portion de fruit contribue à l'hydratation de l'organisme et apporte, également, des vitamines et des sels minéraux.

Le déjeuner

Les différents groupes d'aliments qui intègrent le repas de midi sont les légumes, les féculents, les protéines animales et comme dessert : un fruit ou un produit lacté. Le menu type peut être constitué des légumes cuits ou des féculents (la pomme de terre, les pâtes, le pain, le riz), d'une protéine animale (une portion de viande cuite, de poisson cuit ou un œuf), d'un fruit découpé en morceaux ou un aliment lacté (le yaourt, le fromage). Le riz peut être, ainsi, proposé avec des légumes assaisonnés de matières grasses (l'huile d'olive ou de tournesol). A cet âge, l'enfant peut consommer des crudités lors du déjeuner ainsi que les fruits exotiques (la mangue, l'ananas, la banane).

Le goûter

La collation de l'après-midi doit contenir un apport lacté, un produit céréalier et un fruit. Ainsi, le lait de croissance ou un produit laitier tel que le yaourt ou une portion de fromage, peut s'afficher au menu. En ce qui concerne les féculents, l'enfant peut consommer une céréale, du pain ou un gâteau de semoule. Le fruit destiné au goûter peut être une pomme râpée ou une compote d'abricots.

Le diner

Le diner, pour être équilibré, doit être constitué de féculents, de fruits, de légumes et éventuellement de protéines animales. Il est préférable de mettre dans l'assiette de bébé, comme féculents la purée de pommes de terre, une semoule au lait, du riz ou des pâtes. Ces aliments peuvent être associés à des légumes cuits, assaisonnés d'huile d'olive ou de colza. Lors du diner une part égale de féculent et légume peut être servi à l'enfant, soit environ 50 % de féculents et 50 % légumes. Si l'enfant n'a pas consommé une protéine animale au cours du déjeuner, une portion de viande, de poisson ou d'œuf peut être au menu lors du diner.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Bébé

Santé Doc