6 octobre 2014 AccueilGrossesse et bébéBébéBébé de 19 mois et alimentation solide

Aliments solides pour bébé de 19 mois

L’enfant de 19 mois est pratiquement capable de manger les mêmes aliments que les adultes, avec, toutefois, des quantités adaptées à son âge et des restrictions alimentaires.

A 19 mois, le bébé atteint un stade de développement marqué par des transformations physiques et physiologiques. Il possède quelques dents dents ; la maturation digestive est évidente avec l'équipement enzymatique du tube digestif.

Il a des besoins nutritionnels bien spécifiques qui nécessitent une diversité de repas avec des aliments riches en nutriments et appartenant à différents groupes alimentaires.

Les féculents et les céréales

Caractérisés par un apport énergétique, ces aliments fournissent à l'organisme du bébé des glucides, des vitamines du groupe B. Grâce à ces vitamines, l'organisme utilise l'énergie provenant des glucides. Ces aliments contiennent également des fibres alimentaires qui participent à la régulation du transit intestinal.

A cet âge, l'enfant peut consommer une multitude de produits céréaliers et de féculents. Ce sont, notamment, le pain, le blé, les pâtes, le riz, les pommes de terre, le quinoa. Ils peuvent être consommés au cours des différents repas (le petit déjeuner, le déjeuner, le gouter et le diner) en alternant les différentes sources de féculents ou de céréales.

Les fruits et les légumes

Avec une teneur en fibres alimentaires, en vitamines et en sels minéraux, les fruits et les légumes déploient des effets bénéfiques dans l'organisme. Grâce à ces éléments nutritifs, ils facilitent la digestion, stimulent le fonctionnement de l'intestin. Aussi, ils ont un rôle protecteur contre les maladies infectieuses.

Les fruits et les légumes peuvent être proposés à l'enfant lors des différents repas, au moins trois fois par jour, sous diverses formes. Ils peuvent être cuits à la vapeur ou à l'eau en évitant, par ailleurs, les longues cuissons. L'enfant peut consommer les crudités qui peuvent être assaisonnées avec les matières grasses, à savoir les huiles d'origine végétale (olive, colza, tournesol). Ces matières grasses fournissent des acides gras essentiels qui contribuent au bon fonctionnement de l'organisme. Elles ne doivent pas être cuites.

L'avocat, l'aubergine, l'asperge, le brocoli, la betterave rouge, la carotte, l'épinard, le potiron sont des légumes qui peuvent s'afficher au menu.
L'enfant peut également déguster divers fruits, notamment : l'abricot, la clémentine, l'orange, le pamplemousse, le pruneau, la mangue, la groseille.

Les protéines animales

La volaille, la dinde, le veau et l'agneau permettent de couvrir en partie, les besoins de l'organisme, en protéine. Ces viandes tout comme les poissons (sole, morue, hareng maquereau) sont des sources de protéines animales. Ces aliments qui contiennent également du fer d'origine animale doivent être bien cuits pour éviter les intoxications alimentaires. Il est préférable de proposer la viande à l'enfant une seule fois par jour et le poisson deux fois par semaine afin d'éviter tout excès d'apport protéique qui peut provoquer une surcharge rénale.

L'œuf est une autre source de protéine qui renferme également des vitamines (A, D, E et B12) et des sels minéraux. Il peut être cuit ou servi sous forme d'omelette. Substitut de la viande ou du poisson, l'œuf peut être consommé une à deux fois par semaine.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Bébé

Santé Doc