23 septembre 2014 AccueilDossiersSanté publiqueDiabèteTraiter le diabète

Traitement du diabète :

Le traitement du diabète consiste à restaurer autant que possible le métabolisme des glucides à un état très proche de l’état normal. Pour atteindre cet objectif, les personnes ayant une carence absolue en insuline ont besoin d’une thérapie de remplacement de l’insuline par le biais d’injections d’insuline. La résistance à l’insuline, en revanche, peut être corrigée par des modifications du régime alimentaire et de l’exercice physique. Les autres objectifs du traitement médical comprennent la prévention et la prise en charge de diverses complications qui peuvent résulter de la maladie elle-même ou de son traitement.

Le traitement du diabète est mieux assuré par une équipe multidisciplinaire de professionnels de la santé ayant une expertise dans le diabète, en collaboration avec le patient et sa famille.

But visé par le traitement

Les soins prodigués aux patients atteints de diabète sucré visent à éliminer les symptômes et à prévenir ou du moins ralentir le développement de complications. La réduction des risques de complications rénales et oculaires s'effectue au moyen du contrôle de la glycémie et de la pression artérielle ; tandis que la réduction des risques de complications coronaires et cérébrovasculaires se fait à travers le contrôle du taux de cholestérol, la prévention l'hypertension et le sevrage tabagique. La réduction des risques neurologiques, quant à elle, se fait au travers du contrôle de la glycémie.

L'insulinothérapie

Les personnes atteintes de diabète de type 1 ont besoin chaque jour de plusieurs injections d'insuline pour maintenir leurs niveaux sanguins de glucose à des taux normaux. L'insuline est parfois nécessaire pour traiter le diabète de type 2. L'utilisation d'une pompe à insuline est une alternative à l'injection. Cette pompe est de la taille d'un téléavertisseur et est généralement portée à la ceinture.

L'insuline est administrée par un cathéter qui est placé sous la peau (habituellement dans l'abdomen). Il existe quatre grands types d'insuline : l'insuline à action rapide, l'insuline à effet rapide, l'insuline à action intermédiaire et l'insuline à longue durée d'action. Le médecin est chargé de déterminer la dose et la fréquence des injections.

Traitement médicamenteux du diabète

Une médication précoce permet un meilleur contrôle glycémique et une réduction des complications à long terme du diabète de type 2. Pour le traitement du diabète de type 2, plusieurs classes de médicaments sont employées. Il s'agit notamment des biguanides, des sulfonylurées et des dérivés de la méglitinides. Les biguanides réduisent le taux de glucose plasmatique basal et postprandial.

Leur principal représentant, la metformine, agit en réduisant la production de la néoglucogenèse hépatique. Elle diminue également l'absorption intestinale du glucose et améliore la sensibilité à l'insuline, en augmentant l'absorption du glucose et l'utilisation périphérique.

Les sulfonylurées (glyburide, glipizide, glimépiride) sont des sécrétagogues, qui stimulent la libération d'insuline par les cellules du pancréas. Cependant, leur effet n'est que de courte durée et se dissipe rapidement. Les méglitinides (répaglinide, nateglinide) ont une action sécrétagogues beaucoup plus lente et présente donc un moindre risque d'hypoglycémie.

Régime alimentaire et exercices physiques

Une prise en charge réussie passe nécessairement par une modification en profondeur des habitudes alimentaires et du style de vie.

Régime alimentaire

Le diabète étant dû à une hyperglycémie, une attention particulière doit être attachée à la valeur calorifique des aliments que consomme le diabétique. Les patients sont invités à manger trois repas par jour et à éviter de sauter des repas. Chaque repas devra inclure des féculents aliments riches en glucides, comme le pain, les pâtes, les pommes de terre, l'igname, les nouilles, le riz et les céréales.

Les graisses et en particulier les graisses saturées devront être évitées, de même que les boissons et les aliments sucrés. La consommation de fruits et légumes devra, quant à elle, être accrue. La consommation de sel devra être réduite à moins de 6 g par jour et la consommation d'alcool sera modérée.

Exercices physiques

Les personnes atteintes de diabète sont encouragés à faire régulièrement des exercices physiques pour un meilleur contrôle de la glycémie et la réduction du risque de maladies cardio-vasculaires. La raison est que les muscles qui travaillent utilisent plus de glucose que ceux qui sont au repos.

Le mouvement des muscles entraîne une plus grande absorption du sucre par les cellules musculaires et une réduction des niveaux de sucre dans le sang. Les autres avantages comprennent une bonne santé cardiaque, ainsi qu'un meilleur contrôle du poids et du stress.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Diabète

Santé publique

Santé Doc