15 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetSyndrome du cubitus long

Traiter le syndrome du cubitus long

Le syndrome du cubitus long est une pathologie qui se traduit par un cubitus trop long par rapport au radius. Il peut avoir une origine génétique ou acquise.

Le syndrome du cubitus long ou de l'ulna long crée un conflit entre le cubitus et les os du poignet. En effet, cette inégalité de longueur au niveau des os de l'avant-bras provoque un excès de pression qui entraine des frottements importants au niveau de l'articulation. À long terme ces frottements provoqueront la déchirure des ligaments ainsi que l'usure du cartilage.

Causes

Le syndrome du cubitus long peut avoir une origine congénitale. Mais ces cas sont assez rares. Ce syndrome apparait généralement à la suite d'une fracture du radius. Même si la consolidation la fracture est parfaite, on observe un tassement de l'extrémité distale du radius d'où une diminution de la taille de cet os. Ce qui provoque une différence de longueur entre les deux os de l'avant-bras et certains os du poignet (le semi-lunaire et le triquetrum) vont entrer en contact avec la tête du cubitus ce qui aura pour effet l'apparition de douleurs et de frottements excessifs au niveau de l'articulation.

Symptômes

Ce syndrome provoque des douleurs localisées du côté interne du poignet. Au début, ces douleurs sont présentes que lors de certains mouvements,celles-ci deviendront au fil du temps de plus en plus vives et permanentes. Ces douleurs sont très invalidantes. La force musculaire de l'individu est considérablement diminuée.

Diagnostic

Des radiographies standards du poignet de face et de profil sont largement suffisantes afin de faire le diagnostic de ce syndrome. Afin de peaufiner son examen, le médecin peut demander la prise de clichés radiographiques dynamiques en inclinaison radiale et ulnaire.

Traitement

Le traitement de ce syndrome est essentiellement chirurgical. Mais il est possible que le médecin prescrive des anti-inflammatoires ainsi que des infiltrations de corticoïdes.

Le choix de la technique chirurgicale dépend de l'âge du patient, de la différence de longueur entre le radius et le cubitus ainsi que des causes ayant provoqué ce syndrome.

Le raccourcissement du cubitus

Cette intervention consiste à réduire la taille du cubitus. Lors de l'intervention, le chirurgien réalise une voie au niveau de la face interne du cubitus puis à l'aide d'une scie oscillante il pratique une ostéotomie du cubitus. Lorsque l'os a la longueur voulue, l'ensemble est fixé à l'aide d'une plaque.

À la suite de cette intervention, la consolidation complète intervient au bout de deux mois. Une immobilisation à l'aide d'un plâtre ou d'une attelle sera effectuée pour une période d'environ un mois et demi.

La résection arthroscopique de la tête ulnaire

Cette méthode est assez récente et est très pratique pour le patient. Elle est pratiquée en ambulatoire et sous anesthésie locorégionale. Elle est indiquée lorsque la différence de longueur n'excède pas 5 mm.

Lors de l'intervention, on réalise des petites voies puis une caméra est introduite dans l'articulation. Ensuite en se servant d'une petite fraise le chirurgien réalise une résection de la tête du cubitus.

À la fin de cette intervention, un simple pansement suffit et il n'y a pas de points de suture. Il est possible pour le patient d'utiliser son poignet juste après l'intervention.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc