10 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetOs et ligaments du poignet

Poignet : os, ligaments et mouvements

Le poignet est une articulation située entre l’avant-bras et la main. Il renferme plusieurs éléments osseux, dont le carpe et les extrémités inférieures des os de l’avant-bras.

Le poignet est indispensable dans le fonctionnement de notre main. Il permet d'effectuer plusieurs sortes de mouvements, dont les changements d'orientation ou de place de la main. De plus, il joue un rôle dans la flexion ou l'extension des doigts de la main.

Les os du poignet

À la naissance, on dispose que de trois os au niveau du poignet. Cependant, lorsqu'on se retrouve au terme de notre croissance, plusieurs os se forment. Les os du poignet se composent principalement de l'extrémité inférieure des os de l'avant-bras (le cubitus et le radius) et des os du carpe (la rangée proximale et la rangée distale).

L'extrémité inférieure des os de l'avant-bras

Il comprend l'extrémité inférieure du cubitus (ulna) et du radius. Au niveau de la base inférieure du cubitus, on observe deux saillies qui sont l'incisure ulnaire du radius et le processus styloïde.

Au niveau de l'extrémité du radius, on note la présence de deux surfaces qui sont la surface articulaire scaphoïdienne et la surface articulaire lunaire. Il dispose également d'une saillie osseuse (processus styloïde).

Les os du carpe

Ceux-ci se distinguent en deux groupes : la rangée proximale et la rangée distale.

  • La rangée proximale ou la première rangée

Elle est constituée par le lunatum (l'os semi-lunaire), le triquetrum (pyramidal), le pisiforme et le scaphoïde.

  • La rangée distale ou la deuxième rangée

Le trapezium, le trapezoidum, le capitum et l'hamatum sont les différents os qui composent la deuxième rangée.

Les ligaments du poignet

Les différents ligaments de l'articulation allient à la fois résistance (maintien des os du poignet) et souplesse (flexibilité des mouvements). Le poignet se compose de très peu de muscles (la rangée proximale). La majorité de ses mouvements articulaires dépendent en grande partie de la fonctionnalité des ligaments. En fonction de leur rôle, on peut classer les ligaments en deux groupes : le système ligamentaire antérieur et postérieur.

Le système ligamentaire antérieur

Il se compose de plusieurs ligaments et assez résistant. Il s'agit des ligaments extrinsèques et des ligaments intrinsèques. Les premiers permettent d'associer les os de l'avant-bras (l'extrémité inférieure du radius et du cubitus) aux os du carpe tandis que les seconds relient les différents os des rangées (rangée proximale et distale) de la carpe entre eux.

Le système ligamentaire postérieur

Ce système est beaucoup moins dense et dispose d'une solidité plus ou moins faible. Ici également, on note plusieurs groupes de ligaments : les ligaments extrinsèques (ligament radio-carpien dorsal, ligament luno-triquetral dorsal, etc.), les ligaments intrinsèques (ligament inter-carpien dorsal, etc.), les ligaments interosseux (les ligaments proximaux et distaux).

Les mouvements articulaires du poignet

Les différents mouvements se font à l'aide de deux articulations : l'articulation radio-carpienne et l'articulation médio-carpienne. Toutefois, l'articulation radio-carpienne (la glène antébrachiale et le condyle carpien) joue un rôle plus important dans les mouvements. Ces mouvements se composent de :

  • la flexion (50 ° réalisés par l'articulation radio-carpienne et complété de 35 ° par l'articulation médio carpienne),
  • l'extension (35 ° réalisés par la radio-carpienne et aidé de 50 ° par la médio carpienne),
  • l'abduction (10 °accomplis par l'articulation radio-carpienne et 5 ° parachevé par l'articulation médio carpienne)
  • et de l'adduction (30 ° réalisés dans la radio-carpienne et 15 ° produits par la médio carpienne).

Messages

  • Est-ce qu’une algodystrophie de la main, poignet, avant bras et coude peut laisser comme séquelle un épanchement intra articulaire au niveau du poignet ? et un amincissement du cartillage ? ainsi qu’une tendinopathie du long et court abducteur du pouce ?

  • @Jasmine, les séquelles connues sont entre autres la perte de la force de serrage de la main, et les raideurs articulaires accompagnées de douleurs.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc