24 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetArthrose post-traumatique du poignet

Signes et traitements de l’arthrose post-traumatique du poignet

Les lésions entrainant l’arthrose du poignet causent parfois des difformités qui progressivement vont engendrer l’usure du cartilage des os. À un stade avancé de l’affection, la personne atteinte ressent des douleurs et perd au fur et à mesure l’usage du poignet.

En général, l'arthrose survient à la suite d'une fracture des os ou une rupture ligamentaire. Les lésions à la base de l'apparition de l'affection sont le plus souvent les instabilités intra-carpiennes (les ruptures ligamentaires) et les mauvaises reconstructions des tissus osseux du scaphoïde carpien et du radius.

Lors de la reconstruction des tissus, la position ou la forme des os peut être modifié ; ce qui a pour conséquence d'altérer les mouvements articulaires. La tension des frottements entre les différents os devient plus forte accélérant ainsi l'usure des cartilages.

Les signes de l'affection

Plusieurs symptômes permettent de démontrer la présence d'une arthrose post-traumatique. Une personne atteinte par la maladie peut ressentir des douleurs au niveau du poignet lors de la sollicitation de celui-ci. Il est également possible d'observer des tuméfactions dont le volume varie d'un individu à l'autre.

La force et la mobilité de l'articulation sont parfois réduites à certains stades de l'arthrose. Enfin, la personne atteinte peut être sujette à des déformations articulaires importantes du fait de l'aggravation de la pathologie.

Les examens complémentaires

En fonction de l'évolution de l'arthrose post-traumatique, le médecin peut solliciter une IRM ou un arthroscanner. Les clichés radiographiques devront représenter le poignet de profil et de face. Dans certains cas, il aura besoin de clichés « dynamiques » représentant le poignet pendant la flexion, l'extension et l'inclinaison du radius et du cubitus.

Les clichés permettent de visualiser les différentes couches de cartilages des os du poignet et aident ainsi à constater la présence ou l'envergure de la pathologie. Ils donnent la possibilité de voir les ligaments et d'évaluer leur lésion ou leur distension.

Une arthroscopie peut être également sollicitée. Elle permet d'apporter des informations supplémentaires en cas d'incohérences entre les interprétations des signes cliniques et des clichés radiologiques. Celle-ci permet de mieux visualiser les dommages cartilagineux radio-carpiens et médio-carpiens.

Les traitements de l'arthrose post-traumatique

Pour soigner ce type d'affection, le médecin peut prescrire des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires. Toutefois, ceux-ci ne permettent pas de guérir totalement de l'arthrose. Il faut, suivant l'évolution de la pathologie, une intervention chirurgicale.

La dénervation du poignet

La technique chirurgicale vise à supprimer la douleur transmise par les nerfs du poignet. Elle consiste donc à sectionner les différents nerfs transmettant la douleur.

La résection de la première rangée des os du carpe

Cette méthode permet de résoudre le conflit radio-scaphoïdien causé par le radius et les os du carpe (lunatum, triquetrum et le scaphoïde).

L'arthrodèse partielle ou complète

La première méthode suggère la suppression du scaphoïde et la fixation en un bloc de plusieurs os du carpe. La seconde technique fusionne la totalité des os du poignet. L'arthrodèse complète est employée rarement puisqu'elle réduit les mouvements articulaires comme la flexion et l'inclinaison du poignet.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc