16 octobre 2014 AccueilDossiersArticulationsPoignetArthrite psoriasique de la cheville
Arthrite psoriasique de la cheville

Sections de l'article

  1. Les signes
  2. Le traitement

Arthrite psoriasique de cheville : signes et traitements

L’arthrite psoriasique de la cheville est une inflammation qui peut survenir chez des individus ayant souffert du psoriasis, une maladie de la peau se traduisant le plus souvent par l’apparition de plaques rouges. Les personnes atteintes par cette dernière peuvent avoir des complications articulaires. Il existe plusieurs traitements (médicaux et chirurgicaux) qui permettent de restreindre la progression de l’arthrite psoriasique de la cheville et de permettre au patient d’avoir une vie normale.

Les causes de l'affection sont parfois difficiles à déterminer. L'arthrite psoriasique de la cheville peut être provoquée par une infection, un psoriasis, un traumatisme externe, etc. Néanmoins, l'apparition de l'arthrite psoriasique serait liée à une prédisposition génétique. En effet, des gènes particuliers augmenteraient les chances de survenance de la pathologie. Cette variété d'arthrite est donc transmissible génétiquement.

Les signes

Au début de l'affection, le patient ressentira des douleurs et des raideurs passagères au moment du réveil. Elles s'estompent lorsque l'articulation de la cheville s'assouplit. Au fil du temps, ces douleurs et ces raideurs persisteront. L'arthrite psoriasique peut s'accompagner de fatigue également. Le psoriasis précède généralement l'arthrite psoriasique toutefois, en l'absence de psoriasis, le médecin doit procéder à des examens complémentaires. Ceux-ci comprendront des examens physiques, des analyses de sang et des examens radiographiques.

Le traitement

Étant une maladie génétique, l'affection ne peut être totalement guérie. Par contre, il existe différents moyens médicaux pour stopper l'évolution de la maladie. Ces méthodes doivent être appliquées le plus rapidement possible. En effet, les lésions causées par l'arthrite sont souvent irréversibles. Les méthodes utilisées sont l'activité physique, la protection de l'articulation de la cheville, le traitement par la chaleur ou le froid, le traitement médicamenteux et l'intervention chirurgicale.

L'activité physique

Plusieurs types d'exercices devront être réalisés quotidiennement. Il peut s'agir d'exercices de renforcement, d'amplitude, d'endurances ou des exercices étirements, etc.

La protection de l'articulation

Ici, le patient devra réduire les mouvements articulaires en utilisant des semelles orthopédiques ou d'autres types de prothèses prescrites par un ergothérapeute. La limitation des efforts consistera à éviter de porter les charges lourdes ou à éviter les efforts physiques prolongés.

Le traitement par la chaleur et le froid

Chacun de ces traitements dispose d'un avantage thérapeutique particulier sur l'arthrite psoriasique.

  • La chaleur

Les douches chaudes ou les compresses chaudes permettent de réduire la douleur, de faciliter les mouvements articulaires de la cheville et de diminuer les spasmes musculaires.

  • Le froid

Les compresses froides aident à réduire l'inflammation, à soulager la douleur ou à baisser l'afflux de sang vers la cheville.

Le traitement médicamenteux

Ce traitement consiste simplement à prendre des produits pharmaceutiques pour réduire l'inflammation et la douleur de l'articulation. Il peut s'agir d'antirhumatismaux, d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, de corticostéroïdes, etc.

L'intervention chirurgicale

Elle est utilisée en dernier recours lorsque l'arthrite psoriasique de la cheville est à un stade avancé. L'intervention permet de reconstituer l'articulation pour qu'elle redevienne fonctionnelle, mais ne peut traiter l'inflammation causée par la maladie.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Poignet

Santé Doc